"Elle était dans les toilettes des dames, j'étais dans les toilettes des hommes. Et après le dernier coup de sifflet, nous nous sommes jetés dans les bras l'un de l'autre devant les toilettes", a expliqué Zingler. "J'attends ce jour depuis 40 ans. Et maintenant que c'est enfin arrivé, ça fait bizarre. C'est encore un peu surréaliste, je n'arrive pas encore à y croire", a ajouté l'homme âgé de 54 ans.

L'illustre club culte de la capitale allemande, créé en 1966 à partir du FC Olympia Oberschöneweide fondé en 1906, est tombé au cinquième niveau en Allemagne au cours des premières années sous le règne de Zingler. Cependant, l'Union Berlin a lentement remonté la pente. Le 0-0 du match retour contre Stuttgart a suffi lundi pour accéder pour la première fois de l'histoire du club club de la capitale à la Bundesliga.

Mercredi, une grande fête est prévue en ville. Elle se terminera dans le stade An der Alten Försterei (A la vieille Maison forestière) qui peut accueillir 22.000 spectateurs.

L'Union, qui évoluait depuis dix ans en 2e Bundesliga, avait terminé la saison régulière à la troisième place en deuxième division, derrière Cologne et Padersborn. Stuttgart a terminé seizième et, contrairement à Hanovre et Nuremberg, a évité la relégation directe. Le premier match des séries éliminatoires s'est terminé la semaine dernière à Stuttgart sur le score de parité (2-2). Le club berlinois assure sa promotion grâce aux buts marqués en déplacement.