Les autorités ont annoncé aux joueurs et à l'encadrement du Real qu'il leur sera impossible de rentrer à Madrid ce dimanche, et le club merengue a donc décidé de voyager directement lundi matin à Malaga, sur la Costa del Sol (Andalousie), où il doit affronter l'Athletic Bilbao en demi-finale de Supercoupe d'Espagne jeudi. L'autre demi-finale mettra en présence la Real Sociedad au FC Barcelone, mercredi à Cordoue.

Un rebondissement de plus dans le périple des Madrilènes, qui ont déjà vécu un voyage agité depuis la capitale espagnole vers Pampelune vendredi.

La délégation de la "Maison blanche" a décollé de Madrid alors que l'aéroport de Barajas, le principal de la capitale espagnole, était déjà fermé en raison des conditions météorologiques.

Joueurs, techniciens et membres du clubs sont restés bloqués près de cinq heures dans leur avion vendredi, pour finir par atterrir tard le soir dans la capitale de Navarre (nord de l'Espagne).

Le lendemain, ils ont dû attendre qu'une déneigeuse leur dégage la voie pour sortir de leur hôtel et rallier le stade El-Sadar, samedi soir.

Ils ont alors concédé un nul brouillon contre l'avant-dernier du championnat d'Espagne (0-0) en match de la 18e journée de championnat sur une pelouse maculée de blanc et chauffée par des lampes jusqu'avant le coup d'envoi, alors qu'une bonne partie de l'Espagne est paralysée par l'historique tempête de neige "Filomena" depuis vendredi. Eden Hazard avait retrouvé sa place de titulaire pour l'occasion.

A Madrid, l'armée a dû être déployée pour déneiger les pistes de l'aéroport qui a rouvert "au cours de l'après-midi, mais de manière très graduelle", a annoncé dimanche le ministre des Transports, José Luis Abalos.

Le Real a essayé jusqu'au bout de rentrer à la maison, mais l'Aena, l'exploitant de l'aéroport de Madrid-Barajas, a indiqué sur Twitter qu'"il n'y aura pas d'arrivées pour le moment, jusqu'à ce que les programmations de départs soient réorganisées".

Les autorités ont annoncé aux joueurs et à l'encadrement du Real qu'il leur sera impossible de rentrer à Madrid ce dimanche, et le club merengue a donc décidé de voyager directement lundi matin à Malaga, sur la Costa del Sol (Andalousie), où il doit affronter l'Athletic Bilbao en demi-finale de Supercoupe d'Espagne jeudi. L'autre demi-finale mettra en présence la Real Sociedad au FC Barcelone, mercredi à Cordoue. Un rebondissement de plus dans le périple des Madrilènes, qui ont déjà vécu un voyage agité depuis la capitale espagnole vers Pampelune vendredi. La délégation de la "Maison blanche" a décollé de Madrid alors que l'aéroport de Barajas, le principal de la capitale espagnole, était déjà fermé en raison des conditions météorologiques. Joueurs, techniciens et membres du clubs sont restés bloqués près de cinq heures dans leur avion vendredi, pour finir par atterrir tard le soir dans la capitale de Navarre (nord de l'Espagne). Le lendemain, ils ont dû attendre qu'une déneigeuse leur dégage la voie pour sortir de leur hôtel et rallier le stade El-Sadar, samedi soir. Ils ont alors concédé un nul brouillon contre l'avant-dernier du championnat d'Espagne (0-0) en match de la 18e journée de championnat sur une pelouse maculée de blanc et chauffée par des lampes jusqu'avant le coup d'envoi, alors qu'une bonne partie de l'Espagne est paralysée par l'historique tempête de neige "Filomena" depuis vendredi. Eden Hazard avait retrouvé sa place de titulaire pour l'occasion. A Madrid, l'armée a dû être déployée pour déneiger les pistes de l'aéroport qui a rouvert "au cours de l'après-midi, mais de manière très graduelle", a annoncé dimanche le ministre des Transports, José Luis Abalos. Le Real a essayé jusqu'au bout de rentrer à la maison, mais l'Aena, l'exploitant de l'aéroport de Madrid-Barajas, a indiqué sur Twitter qu'"il n'y aura pas d'arrivées pour le moment, jusqu'à ce que les programmations de départs soient réorganisées".