Le Nigeria est le premier pays africain qualifié pour la Coupe du monde, et la 22e nation, sur un total de 32 nations qui s'affronteront au Brésil du 12 juin au 13 juillet 2014.

L'Afrique enverra cinq représentants au Brésil. Les autres barrages retour de la zone Afrique opposent le Sénégal à la Côte d'Ivoire (samedi 20h00), le Cameroun à la Tunisie (dimanche 15h30), l'Egypte au Ghana (mardi 17h00) et l'Algérie au Burkina Faso (mardi 19h15).

Le Nigeria, champion d'Afrique en titre, a disputé sa première Coupe du monde en 1994 aux Etats-Unis, où les Green Eagles avaient atteint les 8e de finale. Ils s'étaient de nouveau hissés en 8e de finale en 1998 en France et avaient été éliminés au 1er tour du Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon. Le Nigeria a aussi été sorti au 1er tour du Mondial 2010 en Afrique du Sud.

Le Nigeria au rendez-vous

Victor Moses sur penalty (20), puis Victor Obinna sur coup franc (82) ont validé le billet des champions d'Afrique en titre pour leur cinquième Mondial.

Les hommes de Stephen Keshi avaient pris une option sur la qualification grâce à leur succès in extremis (2-1) à l'aller à Addis Abeba. L'attaquant de Fenerbahçe et meilleur buteur de la CAN-2013, Emmanuel Emenike, avait signé un doublé.

Après un début de rencontre largement à leur avantage, les Nigérians obtenaient un penalty pour une main d'Hailu dans la surface qui semblait pourtant involontaire. Moses se chargeait de le transformer, signant son 6e but en 16 sélections.

L'attaquant de Liverpool avait même l'occasion de doubler la mise à la 30e minute, mais Bancha repoussait sa frappe. Le gardien éthiopien s'illustrait à nouveau à la 42e sur une frappe du joueur de la Lazio, Ogenyi Onazi.

En début de deuxième période, les Ethiopiens se procuraient quelques occasions, mais Obinna enterrait définitivement leurs derniers espoirs en inscrivant le deuxième but sur un coup franc, bien aidé par une faute de main du gardien.

L'attaquant, passé par le Chievo Vérone et l'Inter Milan, entré en jeu à la place de Moses, en profitait pour inscrire son 12e but en sélection.

Le Nigeria est le premier pays africain qualifié pour la Coupe du monde, et la 22e nation, sur un total de 32 nations qui s'affronteront au Brésil du 12 juin au 13 juillet 2014. L'Afrique enverra cinq représentants au Brésil. Les autres barrages retour de la zone Afrique opposent le Sénégal à la Côte d'Ivoire (samedi 20h00), le Cameroun à la Tunisie (dimanche 15h30), l'Egypte au Ghana (mardi 17h00) et l'Algérie au Burkina Faso (mardi 19h15). Le Nigeria, champion d'Afrique en titre, a disputé sa première Coupe du monde en 1994 aux Etats-Unis, où les Green Eagles avaient atteint les 8e de finale. Ils s'étaient de nouveau hissés en 8e de finale en 1998 en France et avaient été éliminés au 1er tour du Mondial 2002 en Corée du Sud et au Japon. Le Nigeria a aussi été sorti au 1er tour du Mondial 2010 en Afrique du Sud.Le Nigeria au rendez-vousVictor Moses sur penalty (20), puis Victor Obinna sur coup franc (82) ont validé le billet des champions d'Afrique en titre pour leur cinquième Mondial. Les hommes de Stephen Keshi avaient pris une option sur la qualification grâce à leur succès in extremis (2-1) à l'aller à Addis Abeba. L'attaquant de Fenerbahçe et meilleur buteur de la CAN-2013, Emmanuel Emenike, avait signé un doublé. Après un début de rencontre largement à leur avantage, les Nigérians obtenaient un penalty pour une main d'Hailu dans la surface qui semblait pourtant involontaire. Moses se chargeait de le transformer, signant son 6e but en 16 sélections. L'attaquant de Liverpool avait même l'occasion de doubler la mise à la 30e minute, mais Bancha repoussait sa frappe. Le gardien éthiopien s'illustrait à nouveau à la 42e sur une frappe du joueur de la Lazio, Ogenyi Onazi. En début de deuxième période, les Ethiopiens se procuraient quelques occasions, mais Obinna enterrait définitivement leurs derniers espoirs en inscrivant le deuxième but sur un coup franc, bien aidé par une faute de main du gardien. L'attaquant, passé par le Chievo Vérone et l'Inter Milan, entré en jeu à la place de Moses, en profitait pour inscrire son 12e but en sélection.