La FIFA l'a confirmé jeudi: le Mondial 2022 au Qatar se tiendrait bien pour la première fois de l'histoire en automne avec un coup d'envoi "en principe" le 21 novembre et une finale le 18 décembre, un calendrier qui mécontente les clubs et championnats européens. Pourquoi le 18 décembre ? Parce que c'est la fête nationale du pays hôte. Il ne reste donc plus à la FIFA qu'à travailler à "une adaptation du calendrier international", afin probablement de ménager les clubs et championnats européens.

Bien sûr, la santé des joueurs et des spectateurs est mise en avant pour justifier ce bouleversement de date. Durant l'été qatari, il n'est pas rare qu'il fasse près de 50°C. S'il est possible de climatiser les stades, on n'ose penser à l'empreinte énergétique que cette Coupe du monde coûterait...

Mais concrètement (ou pas) qu'est-ce que cela changera pour les supporters européens ?

- Les sapins de Noël seront décorés de ballons de foot plutôt que de boules de couleur ? Faisons confiance aux rois du marketing pour nous trouver quelques kits de décorations footballistiques à sortir bien à propos.

- Vin et chocolat chauds remplaceront-ils la bière et le soda ? Grand froid et marchés de Noël obligent, on peut se demander si les vins et chocolats chauds ne se vendront pas mieux que les boissons fraîches...

- Devra-t-on avoir un sapin de Noël mobile sur la Grand'Place de Bruxelles ? Traditionnellement, la Grand'Place de Bruxelles accueille un sapin géant chaque hiver et un écran tout aussi géant tous les quatre ans pour le Mondial. Mais qu'arrivera-t-il en 2022 si la pointe du sapin cache en partie l'écran ? Ne devrait-on pas inventer un système qui permettrait de déplacer le conifère afin de garantir une meilleure visibilité aux supporters ?

- La fête du foot ne va-t-elle pas perturber les fêtes de fin d'années ? Si tout le monde reste à la maison, les yeux vissés à l'écran de télévision, le chiffre d'affaires des magasins ne risque-t-il pas d'en souffrir ? Même s'il reste 6 jours après le coup de sifflet final pour effectuer son shopping de Noël...

Et si plus simplement, les cornes rouges arborées fièrement pas les supporters des Diables étaient remplacées par le bonnet des lutins du Père Noël ?

La FIFA l'a confirmé jeudi: le Mondial 2022 au Qatar se tiendrait bien pour la première fois de l'histoire en automne avec un coup d'envoi "en principe" le 21 novembre et une finale le 18 décembre, un calendrier qui mécontente les clubs et championnats européens. Pourquoi le 18 décembre ? Parce que c'est la fête nationale du pays hôte. Il ne reste donc plus à la FIFA qu'à travailler à "une adaptation du calendrier international", afin probablement de ménager les clubs et championnats européens.Bien sûr, la santé des joueurs et des spectateurs est mise en avant pour justifier ce bouleversement de date. Durant l'été qatari, il n'est pas rare qu'il fasse près de 50°C. S'il est possible de climatiser les stades, on n'ose penser à l'empreinte énergétique que cette Coupe du monde coûterait...Mais concrètement (ou pas) qu'est-ce que cela changera pour les supporters européens ?- Les sapins de Noël seront décorés de ballons de foot plutôt que de boules de couleur ? Faisons confiance aux rois du marketing pour nous trouver quelques kits de décorations footballistiques à sortir bien à propos.- Vin et chocolat chauds remplaceront-ils la bière et le soda ? Grand froid et marchés de Noël obligent, on peut se demander si les vins et chocolats chauds ne se vendront pas mieux que les boissons fraîches...- Devra-t-on avoir un sapin de Noël mobile sur la Grand'Place de Bruxelles ? Traditionnellement, la Grand'Place de Bruxelles accueille un sapin géant chaque hiver et un écran tout aussi géant tous les quatre ans pour le Mondial. Mais qu'arrivera-t-il en 2022 si la pointe du sapin cache en partie l'écran ? Ne devrait-on pas inventer un système qui permettrait de déplacer le conifère afin de garantir une meilleure visibilité aux supporters ?- La fête du foot ne va-t-elle pas perturber les fêtes de fin d'années ? Si tout le monde reste à la maison, les yeux vissés à l'écran de télévision, le chiffre d'affaires des magasins ne risque-t-il pas d'en souffrir ? Même s'il reste 6 jours après le coup de sifflet final pour effectuer son shopping de Noël...Et si plus simplement, les cornes rouges arborées fièrement pas les supporters des Diables étaient remplacées par le bonnet des lutins du Père Noël ?