La technologie a été testée lors de la dernière Coupe du monde des clubs au Japon en décembre. Elle sera encore d'application lors de la Coupe des Confédérations au mois de juin au Brésil. "L'utilisation de la GLT aura pour but d'aider les officiels de match dans leur travail. Un institut indépendant sera chargé d'examiner son fonctionnement, après quoi les arbitres le testeront avant chaque match", précise la FIFA sur son site.

"Au vu des nombreuses technologies qui existent sur le marché, la FIFA a lancé un appel d'offres en précisant les exigences techniques à observer pour les deux prochaines compétitions au Brésil."

"Les deux fabricants de systèmes GLT déjà sous licence, et les autres actuellement engagés dans la procédure de licence, sont invités à soumettre leur offre."

"Les entreprises de systèmes GLT intéressées seront invitées à participer à une visite d'inspection des sites de la Coupe des Confédérations, actuellement prévue pour la mi-mars. Une décision finale sera ensuite confirmée début avril."

Grève "d'avertissement" au Maracana

Par ailleurs, les ouvriers du Maracana de Rio ont paralysé lundi pour 24 heures les travaux de rénovation du stade, à trois mois du délai fixé avec la FIFA pour sa remise en état pour la Coupe des confédérations en juin 2013, a déclaré à l'AFP un porte-parole du syndicat des travailleurs.

"C'est une grève d'avertissement de 24 heures, nous sommes dans une situation d'urgence, nous voulons discuter de notre contrat collectif avec rapidité" à propos des salaires, a déclaré Nilson Duarte, président du syndicat de la construction à Rio (Sitraicp) qui a déclenché la grève. Les ouvriers devaient reprendre le travail ce mardi matin et jeudi il y aura une nouvelle réunion entre représentants syndicaux et responsables du consortium brésilien Oderbrecht/Andrade Gutierrez en charge des travaux.

Les ouvriers du Maracana, qui accueillera également la finale du Mondial 2014, réclament 15% d'augmentation des salaires tandis que le consortium n'offre que 8%. "Nous pourrons refaire grève jeudi si le consortium ne respecte pas nos exigences", a souligné M. Duarte. "Les travaux ont des délais, c'est pourquoi les travailleurs veulent une solution rapide à leurs revendications", a-t-il souligné.

Les quelque 5.000 ouvriers du Maracana ont déjà fait grève à plusieurs reprises pour négocier de meilleurs salaires et conditions de travail. La fin des travaux de modernisation du Maracana (inauguré en 1950) qui durent depuis plus de deux ans a été fixée à fin mai et le match de ré-inauguration au 2 juin avec une rencontre amicale entre le Brésil et l'Angleterre.

La technologie a été testée lors de la dernière Coupe du monde des clubs au Japon en décembre. Elle sera encore d'application lors de la Coupe des Confédérations au mois de juin au Brésil. "L'utilisation de la GLT aura pour but d'aider les officiels de match dans leur travail. Un institut indépendant sera chargé d'examiner son fonctionnement, après quoi les arbitres le testeront avant chaque match", précise la FIFA sur son site. "Au vu des nombreuses technologies qui existent sur le marché, la FIFA a lancé un appel d'offres en précisant les exigences techniques à observer pour les deux prochaines compétitions au Brésil." "Les deux fabricants de systèmes GLT déjà sous licence, et les autres actuellement engagés dans la procédure de licence, sont invités à soumettre leur offre." "Les entreprises de systèmes GLT intéressées seront invitées à participer à une visite d'inspection des sites de la Coupe des Confédérations, actuellement prévue pour la mi-mars. Une décision finale sera ensuite confirmée début avril." Grève "d'avertissement" au Maracana Par ailleurs, les ouvriers du Maracana de Rio ont paralysé lundi pour 24 heures les travaux de rénovation du stade, à trois mois du délai fixé avec la FIFA pour sa remise en état pour la Coupe des confédérations en juin 2013, a déclaré à l'AFP un porte-parole du syndicat des travailleurs. "C'est une grève d'avertissement de 24 heures, nous sommes dans une situation d'urgence, nous voulons discuter de notre contrat collectif avec rapidité" à propos des salaires, a déclaré Nilson Duarte, président du syndicat de la construction à Rio (Sitraicp) qui a déclenché la grève. Les ouvriers devaient reprendre le travail ce mardi matin et jeudi il y aura une nouvelle réunion entre représentants syndicaux et responsables du consortium brésilien Oderbrecht/Andrade Gutierrez en charge des travaux. Les ouvriers du Maracana, qui accueillera également la finale du Mondial 2014, réclament 15% d'augmentation des salaires tandis que le consortium n'offre que 8%. "Nous pourrons refaire grève jeudi si le consortium ne respecte pas nos exigences", a souligné M. Duarte. "Les travaux ont des délais, c'est pourquoi les travailleurs veulent une solution rapide à leurs revendications", a-t-il souligné. Les quelque 5.000 ouvriers du Maracana ont déjà fait grève à plusieurs reprises pour négocier de meilleurs salaires et conditions de travail. La fin des travaux de modernisation du Maracana (inauguré en 1950) qui durent depuis plus de deux ans a été fixée à fin mai et le match de ré-inauguration au 2 juin avec une rencontre amicale entre le Brésil et l'Angleterre.