Disparu tragiquement dans un accident d'avion le 21 janvier dernier, Emiliano Sala s'est livré à ses proches dans un enregistrement sonore WhatsApp, récupéré et diffusé par le journal L'Equipe. On y entend le joueur se confier quant à son probable futur transfert à Cardiff et son mal-être quant à sa situation de l'époque.

"Eux (le FC Nantes, ndlr) veulent me vendre. Il y a l'offre de Cardiff aujourd'hui. De leur côté, ils ont négocié pour gagner beaucoup d'argent. Ils veulent absolument que je parte là-bas. C'est un bon contrat, mais ce n'est pas intéressant sportivement pour moi. Eux, ils essaient par tous les moyens que je parte là-bas. Je n'ai pas peur d'y aller. Mais d'un côté, je me dis aussi que je mérite quelque chose de mieux", confie-t-il.

C'est très dur. Peu de gens se mettent à ma place.

Avant de poursuivre en évoquant son dégoût pour le président de Nantes : "Kita (le président de Nantes, ndlr), je n'ai pas envie de parler avec lui. C'est une personne qui me dégoûte quand il est en face de moi. Lui, il veut que je parte là-bas, il ne m'a même pas demandé. Il ne s'intéresse qu'à l'argent. Donc, je ne sais pas quoi faire. Car c'est moi qui dois me lever tous les matins et voir le visage de cette personne-là. Mais personne ne regarde mon intérieur, ce que je dois subir. Donc c'est très dur, c'est très dur. J'ai l'impression qu'il n'y a pas beaucoup de gens qui se mettent à ma place".

De son côté, Waldemar Kita a réagi à cet enregistrement dans un entretien. "Je suis surpris car notre relation était très bonne avant qu'il ne change d'agent", affirme-t-il.