"La commission des licences a tout de même des questions supplémentaires auxquelles nous devrons répondre début avril", a fait savoir le pensionnaire de première division sur son site internet.

"Un dossier de reprise est toujours complexe et il n'est donc pas illogique que la commission pose des questions supplémentaires", explique le directeur général Patrick Orlans. "Notre personnel et les professionnels externes ont travaillé très dur et en toute transparence sur ce dossier. Nous donnerons toutes les explications supplémentaires qui seront nécessaires. Nous faisons confiance à la commission."

Les problèmes seraient liés au départ de Marc Coucke, l'ancien propriétaire d'Ostende qui a désormais racheté le RSC Anderlecht.

Outre Ostende, Eupen devra également répondre à certaines questions auprès de la commission des licences.

"La commission des licences a tout de même des questions supplémentaires auxquelles nous devrons répondre début avril", a fait savoir le pensionnaire de première division sur son site internet. "Un dossier de reprise est toujours complexe et il n'est donc pas illogique que la commission pose des questions supplémentaires", explique le directeur général Patrick Orlans. "Notre personnel et les professionnels externes ont travaillé très dur et en toute transparence sur ce dossier. Nous donnerons toutes les explications supplémentaires qui seront nécessaires. Nous faisons confiance à la commission." Les problèmes seraient liés au départ de Marc Coucke, l'ancien propriétaire d'Ostende qui a désormais racheté le RSC Anderlecht. Outre Ostende, Eupen devra également répondre à certaines questions auprès de la commission des licences.