Interrogé sur l'expulsion de vingt supporters russes annoncée jeudi par les autorités françaises, le joueur du Zenit Saint-Pétersbourg a répondu: "je ne pense pas que les Russes sont les seuls à être en faute".

La Russie, battue mercredi par la Slovaquie 2-1 après avoir fait match nul avec l'Angleterre (1-1) pour son premier match, est sous le coup d'une disqualification avec sursis décidée à la suite des débordements survenus au Vélodrome samedi. Elle disputera son dernier match de poule face au Pays de Galles lundi à 21h00 au Stadium de Toulouse.

"Il va falloir qu'on fasse de notre mieux lors de ce match", a de son côté analysé l'ancien Parisien Sergueï Semak. "Face à la Slovaquie, on a plutôt bien joué mais on a fait ces erreurs de positionnement qu'il va falloir corriger."

Interrogé sur l'expulsion de vingt supporters russes annoncée jeudi par les autorités françaises, le joueur du Zenit Saint-Pétersbourg a répondu: "je ne pense pas que les Russes sont les seuls à être en faute". La Russie, battue mercredi par la Slovaquie 2-1 après avoir fait match nul avec l'Angleterre (1-1) pour son premier match, est sous le coup d'une disqualification avec sursis décidée à la suite des débordements survenus au Vélodrome samedi. Elle disputera son dernier match de poule face au Pays de Galles lundi à 21h00 au Stadium de Toulouse. "Il va falloir qu'on fasse de notre mieux lors de ce match", a de son côté analysé l'ancien Parisien Sergueï Semak. "Face à la Slovaquie, on a plutôt bien joué mais on a fait ces erreurs de positionnement qu'il va falloir corriger."