Forts du succès 1-2 en Suisse à l'aller, les Brugeois pouvaient contrôler le début de rencontre. Sobota héritait de la première occasion du match, mais perdait son face à face avec Davari (22e). Storm manquait ensuite le cadre en bonne position (28e). Entre-temps, les Grassoppers s'étaient montrés menaçants via une tête de Sinkala (25e). À la demi-heure, Dabbur ne profitait pas d'un ballon perdu par les Brugeois au milieu du terrain et tirait à côté.

En seconde période, le FC Bruges a réussi à débloquer la rencontre grâce à Vazquez. Servi par un extérieur du pied de Sobota, l'Espagnol trompait Davari d'une subtile balle piquée dans un angle impossible (62e). Sur un centre de la droite, Castillo manquait son contrôle, mais la trajectoire a surpris Davari et le ballon terminait sur le poteau (66e). Le gardien suisse a ensuite sorti le grand jeu pour repousser une frappe de Storm, auteur d'un bel effort individuel (76e). Le score n'évoluera plus, malgré une dernière tentative de Vazquez, une frappe enroulée qui passait de peu à côté du but (82e).

Preud'homme : "Notre premier objectif est atteint"

"Nous avons joué un match très professionnel, avec une équipe très équilibrée", a déclaré l'entraîneur brugeois Michel Preud'homme après la rencontre. "Nous avons remarqué assez tôt dans le match que notre adversaire avait tiré les leçons de ses erreurs du match aller. Nous avons tenté de marquer le plus vite possible ce but libérateur. Notre intention n'était pas de jouer le 0-0 à la maison. Après le match aller, on avait parlé de Zurich comme d'une mauvaise équipe mais ce n'est pas juste. Surtout après ce qu'ils ont montré aujourd'hui. Avec un éclair de Victor Vasquez à l'heure de jeu, notre qualification est devenue plus concrète. Le Fc Bruges est maintenant en poules de l'Europa League. Notre premier objectif est atteint. A partir de demain, nous allons préparer le 'topper' contre Anderlecht.

"Qui est-ce que je souhaite comme adversaire? Je n'ai pas de préférence. Nous sommes surtout contents d'avoir prolongé l'aventure européenne aujourd'hui", conclut MPH.

Skibble : "Rien à reprocher à mes joueurs"

Michael Skibbe, l'entraîneur des Grashoppers Zurich, a reconnu que les Blauw en Zwart étaient plus forts. "Le FC Bruges était sans aucun doute la meilleure équipe. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, je trouve même qu'ils ont joué un bon match. Nous sommes bien entrés dans la partie et avons eu quelques occasions mais nous n'avons malheureusement pu marquer. Ce que Bruges a fait après le repos, et c'en était fini. Je n'ai aucun problème à dire qu'ils méritent leur qualification, surtout au vu de leurs prestations sur les deux matches. Notre aventure européenne est finie. Dès demain, nous pourrons nous concentrer sur le championnat suisse. Bien sûr, cela nous fait mal. Nous aurions voulu offrir plus à nos supporters, qui nous ont apporté un incroyable soutien aujourd'hui. Je ne veux pointer personne du doigt. Mon équipe a très bien joué de manière collective mais était trop courte face à un FC Bruges qui était plus fort", selon le coach zurichois.

Éliminé au troisième tour préliminaire l'an passé, le FC Bruges retrouve donc la scène européenne cette saison. Il rejoint ainsi le Standard et Lokeren en phase de groupes de l'Europa League. Le tirage se déroulera aujourd'hui à 12h45 à Monaco.

Forts du succès 1-2 en Suisse à l'aller, les Brugeois pouvaient contrôler le début de rencontre. Sobota héritait de la première occasion du match, mais perdait son face à face avec Davari (22e). Storm manquait ensuite le cadre en bonne position (28e). Entre-temps, les Grassoppers s'étaient montrés menaçants via une tête de Sinkala (25e). À la demi-heure, Dabbur ne profitait pas d'un ballon perdu par les Brugeois au milieu du terrain et tirait à côté.En seconde période, le FC Bruges a réussi à débloquer la rencontre grâce à Vazquez. Servi par un extérieur du pied de Sobota, l'Espagnol trompait Davari d'une subtile balle piquée dans un angle impossible (62e). Sur un centre de la droite, Castillo manquait son contrôle, mais la trajectoire a surpris Davari et le ballon terminait sur le poteau (66e). Le gardien suisse a ensuite sorti le grand jeu pour repousser une frappe de Storm, auteur d'un bel effort individuel (76e). Le score n'évoluera plus, malgré une dernière tentative de Vazquez, une frappe enroulée qui passait de peu à côté du but (82e).Preud'homme : "Notre premier objectif est atteint" "Nous avons joué un match très professionnel, avec une équipe très équilibrée", a déclaré l'entraîneur brugeois Michel Preud'homme après la rencontre. "Nous avons remarqué assez tôt dans le match que notre adversaire avait tiré les leçons de ses erreurs du match aller. Nous avons tenté de marquer le plus vite possible ce but libérateur. Notre intention n'était pas de jouer le 0-0 à la maison. Après le match aller, on avait parlé de Zurich comme d'une mauvaise équipe mais ce n'est pas juste. Surtout après ce qu'ils ont montré aujourd'hui. Avec un éclair de Victor Vasquez à l'heure de jeu, notre qualification est devenue plus concrète. Le Fc Bruges est maintenant en poules de l'Europa League. Notre premier objectif est atteint. A partir de demain, nous allons préparer le 'topper' contre Anderlecht. "Qui est-ce que je souhaite comme adversaire? Je n'ai pas de préférence. Nous sommes surtout contents d'avoir prolongé l'aventure européenne aujourd'hui", conclut MPH.Skibble : "Rien à reprocher à mes joueurs" Michael Skibbe, l'entraîneur des Grashoppers Zurich, a reconnu que les Blauw en Zwart étaient plus forts. "Le FC Bruges était sans aucun doute la meilleure équipe. Je ne peux rien reprocher à mes joueurs, je trouve même qu'ils ont joué un bon match. Nous sommes bien entrés dans la partie et avons eu quelques occasions mais nous n'avons malheureusement pu marquer. Ce que Bruges a fait après le repos, et c'en était fini. Je n'ai aucun problème à dire qu'ils méritent leur qualification, surtout au vu de leurs prestations sur les deux matches. Notre aventure européenne est finie. Dès demain, nous pourrons nous concentrer sur le championnat suisse. Bien sûr, cela nous fait mal. Nous aurions voulu offrir plus à nos supporters, qui nous ont apporté un incroyable soutien aujourd'hui. Je ne veux pointer personne du doigt. Mon équipe a très bien joué de manière collective mais était trop courte face à un FC Bruges qui était plus fort", selon le coach zurichois.Éliminé au troisième tour préliminaire l'an passé, le FC Bruges retrouve donc la scène européenne cette saison. Il rejoint ainsi le Standard et Lokeren en phase de groupes de l'Europa League. Le tirage se déroulera aujourd'hui à 12h45 à Monaco.