Manchester City et son capitaine, Vincent Kompany, se sont très vite mis en difficulté en concédant deux buts dans la première demi-heure du match. Dès la 16e minute de jeu, Luis Suarez a donné l'avantage à son équipe après que sa première tentative ne soit contrée par Kompany. A la 30e, l'Uruguayen a doublé la mise en faveur des Blaugrana. Juste avant le repos, Dani Alves dévisse un centre qui vient frapper la barre de Joe Hart. Une ultime alerte pour les Citizens dans un premier acte largement à l'avantage de Barcelone.

En se créant plusieurs occasions dès le début de la seconde mi-temps via la tête de Dzeko d'abord (49e) et le pied droit de Aguero ensuite (54e), Manchester City a repris des couleurs. Un effort récompensé à la 69e minute lorsque Aguero est parvenu à tromper Ter Stegen à l'aide d'une frappe du pied droit qui s'est logée dans le plafond du but catalan. Nouveau coup dur pour les Citizens lorsque Gaël Clichy est exclu (74e) pour un second carton jaune à la suite d'un geste maladroit sur Dani Alves. Dernier fait de la rencontre, un pénalty arrêté dans le temps additionnel par Joe Hart devant Lionel Messi. Les hommes de Pellegrini n'ont jamais su refaire leur retard sur Barcelone, qui s'impose finalement 1-2 à l'Etihad Stadium.

De son côté, la Juventus est rapidement rentrée dans sa rencontre en ouvrant la marque dès la 16e minute de jeu via l'Argentin Carlos Tévez. Un avantage de très courte durée car cinq minutes plus tard, Reus a égalisé pour Dortmund à la suite d'une perte de balle de Chiellini. Sur un excellent service de Pogba, Alvaro Morata a toutefois rassuré les fans de la Vieille Dame en redonnant l'avantage à son équipe juste avant la pause (43e, 2-1).

Les deux seules réelles possibilités de la seconde mi-temps sont à mettre à l'actif de la Juventus. A la 71e, Tévez a vu son tir passer juste à côté du poteau droit de Weidenfeller. Ensuite, c'est au tour de Vidal d'avoir la possibilité de faire le break (86e) mais le Chilien a trop croisé sa frappe et voit le ballon passer à quelques centimètres du but de Dortmund. La Juventus doit finalement se contenter d'un but d'écart en attendant le match retour le 18 mars.

Manchester City et son capitaine, Vincent Kompany, se sont très vite mis en difficulté en concédant deux buts dans la première demi-heure du match. Dès la 16e minute de jeu, Luis Suarez a donné l'avantage à son équipe après que sa première tentative ne soit contrée par Kompany. A la 30e, l'Uruguayen a doublé la mise en faveur des Blaugrana. Juste avant le repos, Dani Alves dévisse un centre qui vient frapper la barre de Joe Hart. Une ultime alerte pour les Citizens dans un premier acte largement à l'avantage de Barcelone. En se créant plusieurs occasions dès le début de la seconde mi-temps via la tête de Dzeko d'abord (49e) et le pied droit de Aguero ensuite (54e), Manchester City a repris des couleurs. Un effort récompensé à la 69e minute lorsque Aguero est parvenu à tromper Ter Stegen à l'aide d'une frappe du pied droit qui s'est logée dans le plafond du but catalan. Nouveau coup dur pour les Citizens lorsque Gaël Clichy est exclu (74e) pour un second carton jaune à la suite d'un geste maladroit sur Dani Alves. Dernier fait de la rencontre, un pénalty arrêté dans le temps additionnel par Joe Hart devant Lionel Messi. Les hommes de Pellegrini n'ont jamais su refaire leur retard sur Barcelone, qui s'impose finalement 1-2 à l'Etihad Stadium. De son côté, la Juventus est rapidement rentrée dans sa rencontre en ouvrant la marque dès la 16e minute de jeu via l'Argentin Carlos Tévez. Un avantage de très courte durée car cinq minutes plus tard, Reus a égalisé pour Dortmund à la suite d'une perte de balle de Chiellini. Sur un excellent service de Pogba, Alvaro Morata a toutefois rassuré les fans de la Vieille Dame en redonnant l'avantage à son équipe juste avant la pause (43e, 2-1). Les deux seules réelles possibilités de la seconde mi-temps sont à mettre à l'actif de la Juventus. A la 71e, Tévez a vu son tir passer juste à côté du poteau droit de Weidenfeller. Ensuite, c'est au tour de Vidal d'avoir la possibilité de faire le break (86e) mais le Chilien a trop croisé sa frappe et voit le ballon passer à quelques centimètres du but de Dortmund. La Juventus doit finalement se contenter d'un but d'écart en attendant le match retour le 18 mars.