La société ISL aurait versé pour 100 millions de dollars de pots-de-vin pour obtenir de lucratifs contrats de télévision dans les années 1990. ISL aurait payé ce montant à Sepp Blatter, à l'ancien président de la FIFA Joao Havelange et à un autre dirigeant de l'organisation, Ricardo Teixeira.

M. Blatter a toujours nié avoir reçu des pots-de-vin. Le journaliste de la BBC, Andrew Jennings, a toutefois pris connaissance d'une lettre écrite par Havelange et obtenue récemment par le FBI dans le cadre de l'enquête. Dans sa missive, l'ancien président mentionne des payements reçus par ISL et affirme que Sepp Blatter était au courant des faits.

Ce dernier purge actuellement une suspension de 90 jours de son poste de président, décidée par le comité éthique de la FIFA.

La société ISL aurait versé pour 100 millions de dollars de pots-de-vin pour obtenir de lucratifs contrats de télévision dans les années 1990. ISL aurait payé ce montant à Sepp Blatter, à l'ancien président de la FIFA Joao Havelange et à un autre dirigeant de l'organisation, Ricardo Teixeira. M. Blatter a toujours nié avoir reçu des pots-de-vin. Le journaliste de la BBC, Andrew Jennings, a toutefois pris connaissance d'une lettre écrite par Havelange et obtenue récemment par le FBI dans le cadre de l'enquête. Dans sa missive, l'ancien président mentionne des payements reçus par ISL et affirme que Sepp Blatter était au courant des faits. Ce dernier purge actuellement une suspension de 90 jours de son poste de président, décidée par le comité éthique de la FIFA.