Après s'être débarrassé de Malanda, Lukaku, lancé en profondeur par Kevin Mirallas, n'a eu aucun mal à tromper le portier des Loups, Diego Benaglio, juste avant la pause (0-1, 43e). Un avantage heureux pour les Toffees lors d'un premier acte dominé par Wolfsburg.

Dès l'entame de la seconde période, Kevin De Bruyne a fait tourner la défense d'Everton en décochant trois frappes dangereuses en l'espace de 15 minutes. Malheureusement pour lui, c'est un autre Belge qui réussissait à faire la différence. Après un brillant contrôle, Lukaku a rendu la pareille à Mirallas, bien lancé vers le but. Sans trembler, le Liégeois scellait le score du match (75e, 0-2).

Après s'être débarrassé de Malanda, Lukaku, lancé en profondeur par Kevin Mirallas, n'a eu aucun mal à tromper le portier des Loups, Diego Benaglio, juste avant la pause (0-1, 43e). Un avantage heureux pour les Toffees lors d'un premier acte dominé par Wolfsburg.Dès l'entame de la seconde période, Kevin De Bruyne a fait tourner la défense d'Everton en décochant trois frappes dangereuses en l'espace de 15 minutes. Malheureusement pour lui, c'est un autre Belge qui réussissait à faire la différence. Après un brillant contrôle, Lukaku a rendu la pareille à Mirallas, bien lancé vers le but. Sans trembler, le Liégeois scellait le score du match (75e, 0-2).