Le derby du week-end: Gornik Zabrze-Ruch Chorzow

27/08/13 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Sportmagazine

Direction la Silésie, dans le sud-ouest de la Pologne, région façonnée par une industrialisation massive. Jusque dans les années 70, époque des premières fermetures de charbonnages, la région de Katowice était d'ailleurs considérée comme la plus polluée d'Europe.

Le derby du week-end: Gornik Zabrze-Ruch Chorzow

© PG

C'est dans cette région industrielle que se nichent les localités de Zabrze et de Chorzow, distantes de 16 kilomètres seulement. Rien ne différencie les deux cités, si ce n'est l'histoire. Longtemps aux mains des Allemands, le destin de la Silésie fut discuté une première fois lors du traité de Versailles, qui clôturait la Première Guerre mondiale. Les Allemands réussirent à conserver cette région de Pologne, les usines de Silésie leur permettant de payer les frais de la défaite. Mais entre 1919 et 1921, la Silésie, partagée entre habitants polonais et allemands, se souleva à trois reprises. En 1922, la région fut donc divisée. Une moitié resta allemande, l'autre devint polonaise. Zabrze se nichait alors dans la partie allemande et Chorzow, poumon minier de la Silésie, fut rattachée à la Pologne. Pendant 23 ans, jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les deux villes se regardèrent en chiens de faïence.

La proximité géographique a fini par creuser le sillon d'une longue rivalité, inévitablement transmise au monde footballistique. L'enjeu : devenir le porte-drapeau de cette région de 2 millions d'habitants centrée sur Katowice.

D'un côté le Gornik Zabrze, dont le nom rend hommage aux mineurs du coin, fondé après-guerre, en 1948 et qui connut sa période de gloire en plein communisme (14 titres entre 1957 et 1988 et une finale de Coupe UEFA en 1970). De l'autre, le Ruch Chorzow dont le patronyme ("mouvement" en polonais) glorifie l'insurrection de 1919, 14 titres dont cinq dans les années 30, et qui préfère jouer ses matches à domicile dans son petit stade Mijeski de 10.000 places plutôt que dans le stade de Silésie, joyau de 55.000 places, qui accueillit l'équipe nationale jusqu'en 2012, et qu'il réserve pour les grandes occasions (comme le derby).

Longtemps, l'affrontement a balancé entre honneur régional et enjeu national. Car, les deux rivaux partagent un record : celui du nombre de titres de champion de Pologne (14). Pourtant, pour les supporters de Gornik Zabrze, pas question de partager les lauriers avec les rivaux du Ruch Chorzow. Ils refusent en effet de tenir compte du titre de 1951. Cette année-là, c'est le Wisla Cracovie qui avait remporté le championnat mais le règlement stipulait alors que le titre de champion était attribué...au vainqueur de la Coupe, enlevée par le Ruch Chorzow. Depuis lors, cette édition fait débat entre les deux clubs.

PAR STEPHANE VANDE VELDE

Nos partenaires