Arrêté le 30 janvier, le joueur de 20 ans avait été libéré sous contrôle judiciaire début février.

"Une demande a été déposée auprès des tribunaux pour que son contrôle judiciaire soit prolongé au-delà du samedi 30 avril, mais l'audience ne devrait pas avoir lieu avant la mi-juin. Le suspect reste en liberté conditionnelle jusqu'à l'audience", a fait savoir la police du Grand Manchester, dans un communiqué.

Une enquête avait été ouverte après la publication sur les réseaux sociaux d'images et de vidéos montrant une jeune femme le visage en sang et des contusions sur le corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement".

L'attaquant mancunien avait été arrêté et placé en garde à vue pour des chefs d'accusation de viol et agression.

La police du Grand Manchester a indiqué vendredi qu'elle "continuait à enquêter sur ce signalement du 30 janvier".

Arrêté le 30 janvier, le joueur de 20 ans avait été libéré sous contrôle judiciaire début février. "Une demande a été déposée auprès des tribunaux pour que son contrôle judiciaire soit prolongé au-delà du samedi 30 avril, mais l'audience ne devrait pas avoir lieu avant la mi-juin. Le suspect reste en liberté conditionnelle jusqu'à l'audience", a fait savoir la police du Grand Manchester, dans un communiqué. Une enquête avait été ouverte après la publication sur les réseaux sociaux d'images et de vidéos montrant une jeune femme le visage en sang et des contusions sur le corps, avec la mention "à tous ceux qui veulent savoir ce que Mason Greenwood me fait réellement". L'attaquant mancunien avait été arrêté et placé en garde à vue pour des chefs d'accusation de viol et agression. La police du Grand Manchester a indiqué vendredi qu'elle "continuait à enquêter sur ce signalement du 30 janvier".