Vissel Kobe a empoché les trois points contre Vegalta Sendai mercredi lors de la 34e journée de la J-League japonaise, la D1 de football. Avec Thomas Vermaelen en défense centrale durant toute la rencontre, la bande à Andres Iniesta s'est imposée 4-2 et a conservé sa 3e place au classement, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions asiatique, à quatre journées de l'épilogue.

Dans le même temps, le Kawasaki Frontale a remporté son 4e titre de champion en cinq ans grâce à un match nul 1-1 contre les Urawa Reds. Avec 13 points d'avance sur Yokohama Marinos, le Frontale ne peut plus être dépassé. Le club de Kawasaki, ville de la banlieue de Tokyo, n'a perdu qu'un seul match cette saison et a déjà accumulé un total record de 85 points, à quatre matches de la fin. Le match pour le titre a pu se jouer devant 11.600 spectateurs, les restrictions sanitaires provoquées par la pandémie de Covid-19 ayant été un peu allégées.

Le Kawasaki Frontale, déjà champion en 2017, 2018 et 2020, pourrait même signer un deuxième doublé consécutif, s'il remporte la Coupe du Japon. Pour y parvenir il devra se défaire d'Oita en demi-finales puis du vainqueur du duel entre les Urawa Reds et Cerezo Osaka.

Vissel Kobe a empoché les trois points contre Vegalta Sendai mercredi lors de la 34e journée de la J-League japonaise, la D1 de football. Avec Thomas Vermaelen en défense centrale durant toute la rencontre, la bande à Andres Iniesta s'est imposée 4-2 et a conservé sa 3e place au classement, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions asiatique, à quatre journées de l'épilogue. Dans le même temps, le Kawasaki Frontale a remporté son 4e titre de champion en cinq ans grâce à un match nul 1-1 contre les Urawa Reds. Avec 13 points d'avance sur Yokohama Marinos, le Frontale ne peut plus être dépassé. Le club de Kawasaki, ville de la banlieue de Tokyo, n'a perdu qu'un seul match cette saison et a déjà accumulé un total record de 85 points, à quatre matches de la fin. Le match pour le titre a pu se jouer devant 11.600 spectateurs, les restrictions sanitaires provoquées par la pandémie de Covid-19 ayant été un peu allégées. Le Kawasaki Frontale, déjà champion en 2017, 2018 et 2020, pourrait même signer un deuxième doublé consécutif, s'il remporte la Coupe du Japon. Pour y parvenir il devra se défaire d'Oita en demi-finales puis du vainqueur du duel entre les Urawa Reds et Cerezo Osaka.