Réduits à dix depuis la 39e minute et le rouge reçu par Eduard Sobol, les Brugeois ont répliqué via Ruud Vormer (15e) et Hans Vanaken (76e). Les espoirs brugeois ont volé en éclat en toute fin de match lorsque la transversale a repoussé une reprise de Charles De Ketelaere. Bruges disputera à présent l'Europa League.

La qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions était en jeu au Stadio Olimpico. Forte de ses deux points de plus au classement, la Lazio se trouvait en ballottage favorable, un partage suffisant à son bonheur. Assuré du repêchage en Europa League, Bruges pouvait jouer l'esprit libre, en espérant devenir le troisième club belge à s'extraire des poules de la C1, après Anderlecht en 2000/2001 et La Gantoise en 2015/2016.

Le round d'observation ne durait pas longtemps: après un quart d'heure, le marquoir affichait déjà 1-1, avec deux buts pratiquement identiques. A la 12e minute, Luis Alberto frappait au but, Mignolet repoussait, Correa suivait bien et ouvrait le score. Trois minutes plus tard, Reina ne parvenait pas à neutraliser une frappe de Lang, Vormer surgissait pour remettre les deux équipes à égalité.

Bruges allait alors subir deux coups du sort en quelques minutes. D'abord un penalty accordé à la Lazio pour une faute de Mata sur Immobile. Le Soulier d'Or européen de la dernière saison se faisait justice lui-même (27e). Ensuite, Sobol écopait d'une deuxième carte jaune et devait rentrer au vestiaire, laissant ses équipiers à dix.

La seconde période s'ouvrait par un coup-franc non cadré de Milinkovic-Savic (54e). En infériorité numérique, Bruges tentait de renverser la situation, s'exposant aux contres romains. Sur l'un d'eux, Immobile, en excellente position, envoyait le ballon au-dessus (74e). Dans la foulée, Vanaken reprenait victorieusement de la tête un centre de la droite de Vormer (76e).

Bruges jouait son va-tout et frôlait l'exploit à la 90e+2, mais la reprise de De Ketelaere échouait sur la transversale, ce qui mettait fin aux espoirs brugeois. La Lazio tenait sa première qualification en huitième de finale depuis 2000.

Bruges termine troisième du groupe avec 8 points, derrière la Lazio (10) et le Borussia Dortmund (13). Les Allemands se sont imposés 1-2 au Zenit Saint-Pétersbourg, éliminé avec un seul point au compteur.

Les tirages au sort des 8e de finale de la Ligue des Champions et de l'Europa League auront lieu le 14 décembre.

Réduits à dix depuis la 39e minute et le rouge reçu par Eduard Sobol, les Brugeois ont répliqué via Ruud Vormer (15e) et Hans Vanaken (76e). Les espoirs brugeois ont volé en éclat en toute fin de match lorsque la transversale a repoussé une reprise de Charles De Ketelaere. Bruges disputera à présent l'Europa League.La qualification en huitième de finale de la Ligue des Champions était en jeu au Stadio Olimpico. Forte de ses deux points de plus au classement, la Lazio se trouvait en ballottage favorable, un partage suffisant à son bonheur. Assuré du repêchage en Europa League, Bruges pouvait jouer l'esprit libre, en espérant devenir le troisième club belge à s'extraire des poules de la C1, après Anderlecht en 2000/2001 et La Gantoise en 2015/2016. Le round d'observation ne durait pas longtemps: après un quart d'heure, le marquoir affichait déjà 1-1, avec deux buts pratiquement identiques. A la 12e minute, Luis Alberto frappait au but, Mignolet repoussait, Correa suivait bien et ouvrait le score. Trois minutes plus tard, Reina ne parvenait pas à neutraliser une frappe de Lang, Vormer surgissait pour remettre les deux équipes à égalité. Bruges allait alors subir deux coups du sort en quelques minutes. D'abord un penalty accordé à la Lazio pour une faute de Mata sur Immobile. Le Soulier d'Or européen de la dernière saison se faisait justice lui-même (27e). Ensuite, Sobol écopait d'une deuxième carte jaune et devait rentrer au vestiaire, laissant ses équipiers à dix. La seconde période s'ouvrait par un coup-franc non cadré de Milinkovic-Savic (54e). En infériorité numérique, Bruges tentait de renverser la situation, s'exposant aux contres romains. Sur l'un d'eux, Immobile, en excellente position, envoyait le ballon au-dessus (74e). Dans la foulée, Vanaken reprenait victorieusement de la tête un centre de la droite de Vormer (76e). Bruges jouait son va-tout et frôlait l'exploit à la 90e+2, mais la reprise de De Ketelaere échouait sur la transversale, ce qui mettait fin aux espoirs brugeois. La Lazio tenait sa première qualification en huitième de finale depuis 2000. Bruges termine troisième du groupe avec 8 points, derrière la Lazio (10) et le Borussia Dortmund (13). Les Allemands se sont imposés 1-2 au Zenit Saint-Pétersbourg, éliminé avec un seul point au compteur. Les tirages au sort des 8e de finale de la Ligue des Champions et de l'Europa League auront lieu le 14 décembre.