Lucien Favre, l'entraîneur du Borussia qui avait reconnu que la course au titre était terminée samedi, doit être à la fois ravi et frustré. Car, si son équipe n'a finalement cédé qu'un point aux Bavarois, ces derniers auraient pu se faire battre, eux aussi, à la dernière minute.

Une faute d'Alphonso Davies sur Georg Margreitter dans la surface, lors d'un duel aérien, a en effet donné la balle de match à Nuremberg, sous la forme d'un penalty. Mais Tim Leibold n'a rien trouvé de mieux que d'envoyer le ballon sur le poteau du gardien bavarois...

"La Bundesliga est simplement folle"

"C'est amusant ce qui s'est passé lors des cinq dernières minutes. La Bundesliga est simplement folle, et nous l'avons vu hier et aujourd'hui", a reconnu Niko Kovac, l'entraîneur bavarois.

Le temps additionnel du match Nuremberg-Bayern est, en tout cas, à interdire aux supporters cardiaques. Puisqu'une fois Leibold a tiré sur le poteau, Kingsley Coman a raté une occasion en or de donner le succès aux champions en titre.

De plus, c'est Matheus Pareira qui a ouvert la marque pour Nuremberg à la 48e minute, avant que Serge Gnabry, l'un des hommes en forme du Bayern, ne ramène son équipe à égalité dans le dernier quart d'heure (75e).

"Nous savions que nous avions une grande chance aujourd'hui, alors l'atmosphère dans les vestiaires n'était pas terrible après la rencontre. Mais tout reste à faire", a souligné David Alaba, le milieu munichois.

Du coup, tout reste à faire et les trois dernières journées s'annoncent passionnantes. Si le Bayern affrontera Hanovre, le dernier avec un point de moins que Nuremberg, Dortmund se rendra à Brème, 9e et qui n'a pas tiré un trait sur une place européenne.

Lors de l'avant-dernière journée, le Bayern effectuera un déplacement à haut risque à Leipzig, 3e, à cinq points de Dortmund, alors que le Borussia accueillera Dusseldorf (10e).

Enfin, pour la clôture de la saison que les Bavarois espèrent tous à la fête, le 18 mai devant leurs supporters de l'Allianz Arena, ils accueilleront Francfort (4e), encore un client dangereux. Et Mönchengladbach (5e, à trois unités de la dernière place qualificative en C1) pourrait alors donner un coup de main au Bayern en accueillant Dortmund.

"Nous avons un point de plus maintenant, même si la situation n'a pas vraiment évolué. Nous devons prendre sept points lors des trois derniers matches", a déjà lancé Kovic pour mobiliser ses hommes.