Le champion en titre est pour l'heure à égalité de points avec Leipzig et Fribourg, quatre unités derrière Mönchengladbach.

Après la déprime de l'automne, conclue par le limogeage de Niko Kovac le 2 novembre, Munich s'est spectaculairement repris lors de la 11e journée en dominant Dortmund 4-0. Düsseldorf, fragile 13e avec juste deux points d'avance sur le barragiste, fera-t-il les frais de ce renouveau?

Alors que la direction du club a confirmé Hansi Flick "jusqu'à Noël et peut-être au delà", le vestiaire, qui avait poussé pour l'éviction de Niko Kovac, semble également satisfait: "C'est une très bonne option", a déclaré Robert Lewandowski, l'un des seuls Bavarois à n'avoir pas flanché depuis le début de saison (déjà 16 buts en 11 journées).

Flick, assure le Polonais, "est franc et direct, les joueurs s'en sont immédiatement rendu compte. Il est également très bon tactiquement. Je ne vais pas dire que tout est parfait maintenant, mais il a fait en quelques jours un très bon travail".

Mönchengladbach et sa pépite française Marcus Thuram devront affronter pour leur part le redoutable public de l'Union Berlin, le promu qui s'est extirpé de la zone dangereuse avec deux victoires consécutives juste avant la trève internationale.

Quant à Dortmund, sur courant alternatif depuis deux mois, il est déjà à 6 points du leader et va devoir cravacher pour conserver intactes ses ambitions de titre. Après l'humiliation du 9 novembre à Munich, tout autre résultat qu'une victoire vendredi soir (20h30) à domicile contre la lanterne rouge Paderborn serait catastrophique, et relancerait les attaques contre Lucien Favre, le coach suisse du Borussia.