"Si je vendais des cigarettes ou des armes, avec lesquelles on tue les gens d'une certaine manière, j'aurais peut-être mauvaise conscience. Mais ce sont des adultes qui apparaissent dans mes revues, et ce sont aussi des adultes qui les achètent. Je me vois un peu comme un combattant de la liberté. Je crois fermement qu'aussi longtemps qu'ils ne font de mal à personne ou ne commettent pas un crime, les adultes sont libres de mener la vie qu'ils souhaitent. Non, je ne vois aucun problème à gagner de l'argent grâce à la pornographie. "
...