"Je n'aime pas la VAR. Aujourd'hui, nous en avons tiré profit. Mais après avoir regardé la Coupe du monde et d'autres championnats comme La Liga (espagnole), je constate que personne n'est content depuis le premier jour qu'ils l'ont utilisée", a déclaré Pochettino sur Sky Sports.

"En tirer profit, c'est agréable, mais je suis malheureux d'avoir gagné un match de cette manière. J'aime bien cette technologie, mais d'une autre manière. Soyons clair: je suis en faveur de la technologie, parce que nous ne pouvons pas arrêter le progrès. Cependant, nous l'avons attendue depuis si longtemps sans être certain de ses règlements", a ajouté le technicien.

"Je regarde La Liga tous les week-ends et personne n'est content, les grands clubs et les petits clubs. C'est un bon exemple pour nous. Nous avons six mois pour améliorer le système et il reste beaucoup de travail", a conclu Pochettino, dont l'équipe a pris un petit avantage sur Chelsea grâce à un penalty transformé par Harry Kane.

Pour les Blues, qui ont aligné quasiment leur équipe habituelle, le match retour, le 22 janvier, revêt une importance bien particulière. La saison dernière, ils avaient été éliminés au même stade de la compétition par Arsenal.

Mercredi, Manchester City, tenant du trophée et champion d'Angleterre en titre, ne devrait faire qu'une bouchée de Burton, un pensionnaire de 3e division.