Il est très fréquent, voire inévitable, de voir les joueurs de football du championnat belge ou autres, descendre de leur car, à quelques heures d'un début de rencontre, avec un casque sur les oreilles. De la musique à fond pour "se concentrer" disent-ils. Mais pour Ronald Koeman, c'est avant tout un facteur important dans le manque de communication entre coéquipiers sur le terrain, comme il l'explique dans le Times.

"Les joueurs sont sans cesse sur les réseaux sociaux, auxquels ils accèdent directement avec leur smartphone", explique le Batave. En ligne, les joueurs tentent de soigner leur image auprès des fans. Parfois maladroitement.

Avant, les choses étaient différentes comme l'explique l'ancien coéquipier du regretté Johan Cruyff à Barcelone : "Lorsque j'étais joueur, nous jouions aux cartes dans le car en allant aux matchs, nous parlions, communiquions. Désormais, les joueurs fixent leur casque sur la tête et s'immergent dans leur propre monde. Les jeunes joueurs ne communiquent plus avec les autres".

Cela se ressent sur le terrain d'après Ronald Koeman : "C'est l'une des raisons pour lesquelles ils ne parlent plus sur la pelouse". Pourtant, la communication y est essentielle "ne fut-ce que pour aider un coéquipier et le prévenir de ce qu'il se passe dans son dos".

Une problématique face à laquelle l'entraîneur batave a réagi en organisant des séances hebdomadaires de communication pour ses joueurs. "Nous faisons des sessions d'entraînement, des exercices concentrés sur la communication et la concentration" explique l'ancien Catalan.

Nul doute que ces répercussions ne soient pas propres au club de Southampton. Celles-ci sont généralisées et pourraient donner des idées à certains clubs belges dans lesquels il n'est pas rare de voir des joueurs commettre des erreurs de communication que ce soit sur le terrain, sur les réseaux sociaux ou dans les médias.

Quentin Droussin

Il est très fréquent, voire inévitable, de voir les joueurs de football du championnat belge ou autres, descendre de leur car, à quelques heures d'un début de rencontre, avec un casque sur les oreilles. De la musique à fond pour "se concentrer" disent-ils. Mais pour Ronald Koeman, c'est avant tout un facteur important dans le manque de communication entre coéquipiers sur le terrain, comme il l'explique dans le Times."Les joueurs sont sans cesse sur les réseaux sociaux, auxquels ils accèdent directement avec leur smartphone", explique le Batave. En ligne, les joueurs tentent de soigner leur image auprès des fans. Parfois maladroitement. Avant, les choses étaient différentes comme l'explique l'ancien coéquipier du regretté Johan Cruyff à Barcelone : "Lorsque j'étais joueur, nous jouions aux cartes dans le car en allant aux matchs, nous parlions, communiquions. Désormais, les joueurs fixent leur casque sur la tête et s'immergent dans leur propre monde. Les jeunes joueurs ne communiquent plus avec les autres". Cela se ressent sur le terrain d'après Ronald Koeman : "C'est l'une des raisons pour lesquelles ils ne parlent plus sur la pelouse". Pourtant, la communication y est essentielle "ne fut-ce que pour aider un coéquipier et le prévenir de ce qu'il se passe dans son dos". Une problématique face à laquelle l'entraîneur batave a réagi en organisant des séances hebdomadaires de communication pour ses joueurs. "Nous faisons des sessions d'entraînement, des exercices concentrés sur la communication et la concentration" explique l'ancien Catalan. Nul doute que ces répercussions ne soient pas propres au club de Southampton. Celles-ci sont généralisées et pourraient donner des idées à certains clubs belges dans lesquels il n'est pas rare de voir des joueurs commettre des erreurs de communication que ce soit sur le terrain, sur les réseaux sociaux ou dans les médias. Quentin Droussin