Défense : qui jouera pour succéder à Leonardo Bonucci ?

Longtemps conditionnée à la longévité de Gianluigi Buffon, l'Italie a trouvé depuis trois ans déjà le successeur tant attendu de celui qui officie toujours entre les perches de Parme, en Serie B. Avec Gianluigi Donnarumma, la Squadra Azzurra compte dans ses rangs l'un des meilleurs gardiens du monde et à 23 ans, le gardien du PSG a encore tout l'avenir devant lui.
...

Longtemps conditionnée à la longévité de Gianluigi Buffon, l'Italie a trouvé depuis trois ans déjà le successeur tant attendu de celui qui officie toujours entre les perches de Parme, en Serie B. Avec Gianluigi Donnarumma, la Squadra Azzurra compte dans ses rangs l'un des meilleurs gardiens du monde et à 23 ans, le gardien du PSG a encore tout l'avenir devant lui. En défense, le chantier s'annonce beaucoup plus important. L'emblématique capitaine Giorgio Chiellini, 37 ans, a fait ses adieux à l'équipe nationale après la Finalissima perdue contre l'Argentine, et Leonardo Bonucci, 35 ans, ne jouera certainement pas encore cinq ans. C'est la fin d'une époque pour la Squadra, car les deux défenseurs centraux figurent dans le top 10 des internationaux italiens qui ont été le plus souvent utilisés. Habitués à jouer ensemble à la Juventus, ils formaient un duo en or derrière, à l'image de l'une de leurs dernières grandes batailles, lors de l'Euro 2021. La succession de Chiellini, cependant, semble déjà être promise à Alessandro Bastoni. Le joueur de 23 ans, qui défend les couleurs de l'Inter, a fait d'énormes progrès lors de la saison écoulée sous la houlette de Simone Inzaghi . Il semble également être le premier choix de Roberto Mancini pour devenir le prochain capitaine. La relève du soldat Bonucci est en revanche un peu plus floue. La sélection italienne pour les quatre duels de Ligue des Nations comprend des noms confirmés comme Francesco Acerbi (34 ans, de la Lazio) et Gianluca Mancini (26 ans, AS Roma), mais aussi des jeunes inconnus comme Giorgio Scalvini (Atalanta), âgé de 18 ans, et surtout Federico Gatti. Le défenseur de 23 ans portait encore cette saison les couleurs de Frosinone, pensionnaire de Serie B , qui le loue à la Juventus. Ce manque d'expérience du haut niveau ne l'a pas empêché d'être titularisé par son entraîneur pour le match contre l'Allemagne. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Gatti n'a pas déçu. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Mancini n'hésite pas à sélectionner des membres d'équipes qui ne sont pas nécessairement actives au sommet. C'était déjà le cas après le premier fiasco italien de 2018. On se souvient des exemples de Sandro Tonali, qui avait été repris alors qu'il n'évoluait qu'à Brescia, à l'étage inférieur et de Nicolò Zaniolo, alors encore membre des jeunes de l'AS Roma. Ces joueurs devront composer à moyen et long terme le futur milieu de terrain de la Squadra Azzurra. Le premier a désormais totalement confirmé son talent en étant l'un des éléments clés d'un Milan qui a retrouvé les joies du Scudetto. Le second est devenu l'un des leaders de l'AS Roma après de longues et graves blessures et est également devenu le premier Italien à marquer en finale d'une Coupe d'Europe depuis une éternité.Par ailleurs, Mancini a également sorti de son chapeau un autre joueur de Serie B pour ce rassemblement de juin en Ligue des Nations. Aviez-vous déjà entendu parler de Salvatore Esposito ? Le milieu de terrain de 21 ans a joué pour SPAL, en deuxième division italienne, cette saison. Il y était titulaire indiscutable et a effectué ses débuts sous les couleurs azzurri à l'occasion du duel contre l'Angleterre de la semaine passée.Qui marquera les buts pour la Squadra Azzurra ? C'est devenu une question récurrente après la campagne qualificative ratée pour la Coupe du monde. Ciro Immobile, le meilleur buteur de la Serie A, n'est pas le même sous la tunique bleue de son pays et son remplaçant, Andrea Belotti, peine aussi à convaincre. Roberto Mancini cherche toujours désespérément du sang neuf pour redynamiser cette attaque en berne. Cette quête l'a même conduit à sortir des frontières italiennes, ce qui n'est pas si courant dans les sélections récentes.Il s'est donc arrêté, entre autres, chez le voisin suisse, au FC Zurich. C'est au sein du club de la capitale qu'évolue Wilfried Gnonto, encore âgé de 18 ans. Le jeune Italien a quitté la Botte et l'académie des jeunes de l'Inter, voici deux ans, pour signer un contrat professionnel dans le pays alpin. Il est l'une des révélations cette saison avec ses 10 réalisations et 5 assists en 36 duels. Certains clubs italiens cherchent à le rapatrier, tandis que le PSV aimerait bien lui proposer une deuxième expérience à l'étranger. Ce n'est pas le seul jeune attaquant à avoir montré de belles choses cette saison. C'est aussi le cas de Giacomo Raspadori, qui a planté 10 roses et délivré six passes décisives pour le compte de Sassuolo.Cependant, l'homme qui semble devoir incarner le futur de la division offensive transalpine est Gianluca Scamacca. A 23 ans, le grand attaquant a déjà pas mal bourlingué, avec des passages à Ascoli, Genoa et même aux Pays-Bas, du côté du PEC Zwolle et de l'équipe de jeunes du PSV. Auteur de 16 buts cette saison, il est devenu l'espoir de toute une nation et tous les grands clubs lui font déjà les yeux doix. Lors de cette Nations League, Roberto Mancini a lancé une nouvelle génération, mais réussira-t-il à ce que cette dernière ramène l'Italie vers les sommets ? L'avenir nous le dira, mais Mancini dispose maintenant du temps des expériences grâce à cette absence remarquée à la Coupe du monde.