Durant cette conversation, les joueurs auraient souligné le manque de clarté quant aux modalités d'entraînement et l'incertitude sur la marche à suivre en cas de test positif au Covid-19 d'un joueur. Les mesures actuelles ne précisent pas si toute l'équipe doit être mise en quarantaine ou uniquement le joueur infecté. Les joueurs ont aussi demandé une semaine supplémentaire d'entraînement pour éviter tout risque de blessure.

En début de semaine, le gouvernement britannique avait demandé aux fédérations sportives nationales de se préparer à une reprise de la compétition. Les compétitions sportives en Grande-Bretagne devraient pouvoir se dérouler à huis clos à partir du 1er juin au plus tôt. À condition que des mesures de sécurité strictes soient respectées et que la courbe d'infection dans le pays ne reparte pas à la hausse.

L'Angleterre est fortement touchée par le coronavirus et une reprise rapide de la Premier League n'est pas unanime. Sadiq Khan, le maire de Londres, a déjà déclaré qu'il s'opposait à une reprise car les soins de santé doivent avoir la priorité. La police britannique craint également des rassemblements de supporters autour des stades, ce qui pourrait créer des zones de reproduction du virus. De plus, l'incertitude plane quant à la tenue des matches sur terrain neutre car de nombreux clubs s'y opposent.

Durant cette conversation, les joueurs auraient souligné le manque de clarté quant aux modalités d'entraînement et l'incertitude sur la marche à suivre en cas de test positif au Covid-19 d'un joueur. Les mesures actuelles ne précisent pas si toute l'équipe doit être mise en quarantaine ou uniquement le joueur infecté. Les joueurs ont aussi demandé une semaine supplémentaire d'entraînement pour éviter tout risque de blessure. En début de semaine, le gouvernement britannique avait demandé aux fédérations sportives nationales de se préparer à une reprise de la compétition. Les compétitions sportives en Grande-Bretagne devraient pouvoir se dérouler à huis clos à partir du 1er juin au plus tôt. À condition que des mesures de sécurité strictes soient respectées et que la courbe d'infection dans le pays ne reparte pas à la hausse. L'Angleterre est fortement touchée par le coronavirus et une reprise rapide de la Premier League n'est pas unanime. Sadiq Khan, le maire de Londres, a déjà déclaré qu'il s'opposait à une reprise car les soins de santé doivent avoir la priorité. La police britannique craint également des rassemblements de supporters autour des stades, ce qui pourrait créer des zones de reproduction du virus. De plus, l'incertitude plane quant à la tenue des matches sur terrain neutre car de nombreux clubs s'y opposent.