En octobre 2019, Puma présentait un nouveau maillot vert pour l'équipe nationale italienne. L'équipementier expliquait que la nouvelle tenue "puisait son inspiration dans la Renaissance. Elle célèbre la nouvelle vague de talents transalpins, sur le terrain et en dehors.". En effet, depuis la non-qualification de la Nazionale pour la Coupe du monde en 2018, une nouvelle génération de jeunes joueurs éclot sous les ordres de Roberto Mancini, qui n'hésite pas à les lancer dans le grand-bain
...

En octobre 2019, Puma présentait un nouveau maillot vert pour l'équipe nationale italienne. L'équipementier expliquait que la nouvelle tenue "puisait son inspiration dans la Renaissance. Elle célèbre la nouvelle vague de talents transalpins, sur le terrain et en dehors.". En effet, depuis la non-qualification de la Nazionale pour la Coupe du monde en 2018, une nouvelle génération de jeunes joueurs éclot sous les ordres de Roberto Mancini, qui n'hésite pas à les lancer dans le grand-bain Le technicien italien a repris la sélection alors que cette dernière venait de subir un traumatisme conséquent. La Squadra Azzura, éliminée lors des barrages pour le Mondial russe et, manquait ainsi la compétition pour la première fois depuis 1958. L'entraîneur de 55 ans avait donc du pain sur la planche pour remettre sur pied l'équipe quatre fois championne du monde. Son parcours débute par la Ligue des Nations, où l'Italie échoue à la deuxième place du groupe B derrière le Portugal, n'emportant qu'un seul match, en Pologne. Cependant, les supporters croient au projet de l'ancien coach de Manchester City, qui n'hésite pas à faire de plus en plus confiance aux jeunes et qui concentre surtout ses efforts à la préparation d'une équipe capable de se qualifier pour l'EURO. Un pari réussi car les joueurs de la Nazionale ont remporté leurs dix matchs lors des éliminatoires européens, se qualifiant ainsi facilement pour un nouveau tournoi majeur. L'ancien T1 du Zénit a profité de ces matchs pour lancer un certain nombre de jeunes talents "made in" Serie A qu'il a associé à des joueurs plus expérimentés tels que Chiellini, Bonucci, Immobile ou Jorginho. Le milieu de terrain, composé de ce dernier, de Verrati et de Barella semble aujourd'hui capable de mener cette équipe au sommet du football européen. Pas mal d'internationaux actuels ont moins de 25 ans. Dans les cages, c'est le précoce Gianluigi Donnarumma (21 ans) qui est venu remplacer le légendaire Buffon, retraité au niveau internationale depuis les barrages face à la Suède de 2018. Le jeune portier de l'AC Milan est considéré par certains comme le futur meilleur gardien du monde et compte déjà plus de 230 matchs en Serie A. Il a également déjà disputé une vingtaine de rencontres sous le maillot italien et rêve de réaliser des exploits similaires à ceux de son prédécesseur. En défense, on pourrait rapidement voir le jeune Alessandro Bastoni se faire une place dans l'arrière garde transalpine. Le défenseur de 21 ans formé à l'Atalanta s'impose du côté de l'Inter Milan, où Antonio Conte lui fait confiance dans sa défense à trois. L'Intériste a fêté sa première sélection mercredi dernier lors du match amical contre l'Estonie.Le milieu de terrain italien regorge également de jeune talents susceptibles de briller au plus haut niveau. Pour l'instant, c'est Nicolò Barella (23 ans), titulaire indiscutable à l'Inter où il a déjà distribué trois passes décisives en championnat cette saison, qui s'impose comme élément clé du onze transalpin. Certains clubs de Premier League et le Barça se sont déjà renseignés au sujet de la pépite milanaise, mais Conte a été très clair : Barella est intransférable, tout comme Lukaku et De Vrij. D'autres jeunes pourraient également se faire une place dans l'entrejeu Azzuro avant l'EURO 2021. C'est par exemple le cas de Sandro Tonali (20 ans) le milieu du Milan AC considéré comme le futur Pirlo de la sélection ou de Manuel Locatelli, qui, à seulement 22 ans, est le capitaine du surprenant dauphin du championnat italien, Sassuolo. Nicolò Zaniolo (21 ans) pourrait également être un candidat sérieux pour une place dans les 23. Cependant, le joueur de la Roma s'est fait opérer des ligaments croisés du genou gauche en septembre, alors qu'il venait tout juste de finir sa rééducation de sept mois suite à la même blessure au genou droit. Les avants-centres de la Nazionale sont quant à eux un peu plus expérimentés à l'image de Lorenzo Isigne (29), Ciro Immobile (30) ou Kevin Lasagna (28). Cependant, les jeunes Federico Chiesa et Moise Kean s'imposent doucement dans l'avant-garde des quadruples champions du monde. Le premier, fils de Enrico Chiesa vient d'être transféré à la Juventus en prêt avec option d'achat. Le deuxième, ancien turinois, est actuellement en pleine bourre depuis son arrivé au Paris Saint-Germain en début de saison et en est déjà à cinq buts en sept rencontres, dont un doublé en Ligue des Champions. Mancini a convoqué 41(!) joueurs pour le match amical contre l'Estonie et les duels de Nations League contre la Pologne et la Bosnie-Herzégovine. Dans cet énorme groupe, seulement huit éléments ne jouent pas en Italie : Emerson Palmieri (Chelsea), Alessandro Florenzi (Paris Saint Germain), Angelo Ogbonna (West Ham), Jorginho (Chelsea), Stephan El Shaarawy (Shanghai Shenua), Vincenzo Grifo (Fribourg), Moise Kean (Paris Saint Germain) et Pietro Pellegri (Monaco). Cette équipe partira en tant qu'outsider à l'EURO 2021, mais pourrait en surprendre plus d'un dans la course au titre. La Squadra Azzura figure dans le groupe B et affrontera le Pays de Galles, la Suisse et la Turquie. Par Leandro Thibaut (St.)