Le Pays de Galles a obtenu son billet pour l'Euro 2020 de football grâce à sa victoire aux dépens de la Hongrie 2-0 lors de la dernière journée des qualifications mardi soir à Cardiff.

Gareth Bale, capitaine des Gallois, n'est plus odeur de sainteté au Real Madrid et l'a fait savoir avec un message pour le moins provocateur.

"Pays de Galles, Golf, Madrid. Dans cet ordre", peut-on lire sur un drapeau qu'il a fièrement arboré à la fin de la rencontre.

Si certains en doutait encore, il est désormais assez clair que Bale ne fera plus de vieux os dans la capitale espagnole.

"Enième polémique"

De fait, le message semble une réponse directe aux critiques formulées par Pedja Mijatovic, ancien joueur et ex-directeur sportif du Real, qui avait déclaré en octobre sur la radio Cadena Ser que Bale privilégiait d'abord sa sélection, puis sa passion pour le golf, et en troisième lieu seulement son employeur.

"Bale se moque du Real avec ce drapeau", a réagi mercredi le journal sportif madrilène As, jugeant que le geste du Gallois n'allait "pas beaucoup plaire à beaucoup de supporters madrilènes".

Du côté de Marca, quotidien sportif le plus lu d'Espagne, c'est la lassitude qui prédomine: "C'est l'énième polémique où le joueur est impliqué ces derniers mois", écrit le journal, jugeant intenable pour le Real la situation de l'attaquant, un temps tenté par un départ vers la Chine l'été dernier.

"La relation entre le joueur et le club est plus abîmée que jamais et un départ au mercato d'hiver paraît quasiment obligatoire", assure Marca.

Bale, acquis pour environ 100 M EUR en 2013, a fait les gros titres ces dernières semaines en Espagne en raison de blessures à répétition, qui ne l'ont néanmoins pas empêché de rejoindre sa sélection la semaine dernière et de jouer à chaque match.

Il n'a plus été opérationnel avec le Real depuis le 5 octobre et a également fait les gros titres en Espagne pour avoir déclaré vendredi qu'il avait "plus de plaisir à jouer pour le Pays de Galles" qu'avec son club.