La date du 30 juin a été évoquée dans les médias comme possible date limite avant laquelle faire jouer les 92 rencontres encore à disputer afin d'éviter toute discussion concernant les contrats des joueurs sur le point d'expirer.

Cependant, aucun des représentants des 20 clubs de l'élite n'a discuté de cette hypothèse. De même, les réductions des salaires des joueurs n'ont pas été débattues.

"Comme d'autres entreprises et industries, la Premier League et nos clubs travaillent à des scénarios de planification complexes", a déclaré un porte-parole de la Premier League. "Notre objectif est de nous assurer que nous sommes en mesure de reprendre le jeu lorsqu'il sera sûr de le faire et avec le soutien total du gouvernement."

Au moment de la suspension du championnat, Liverpool, le club de Divock Origi, caracolait en tête avec 25 points d'avance et était tout proche de décrocher un premier titre après trente ans de disette.

La date du 30 juin a été évoquée dans les médias comme possible date limite avant laquelle faire jouer les 92 rencontres encore à disputer afin d'éviter toute discussion concernant les contrats des joueurs sur le point d'expirer. Cependant, aucun des représentants des 20 clubs de l'élite n'a discuté de cette hypothèse. De même, les réductions des salaires des joueurs n'ont pas été débattues. "Comme d'autres entreprises et industries, la Premier League et nos clubs travaillent à des scénarios de planification complexes", a déclaré un porte-parole de la Premier League. "Notre objectif est de nous assurer que nous sommes en mesure de reprendre le jeu lorsqu'il sera sûr de le faire et avec le soutien total du gouvernement." Au moment de la suspension du championnat, Liverpool, le club de Divock Origi, caracolait en tête avec 25 points d'avance et était tout proche de décrocher un premier titre après trente ans de disette.