C'est la grande inconnue au FC Barcelone. Un temps annoncé sur le départ, Lionel Messi reste finalement une saison de plus, pour le plus grand plaisir des supporters. Mais après la saison décevante cette année, il faudra des renforts. Trincao (SC Braga) et Miralem Pjanic (Juventus) sont déjà arrivés et les Néerlandais Georginio Wijnaldum (Liverpool) et Memphis Depay (Lyon) sont annoncés. Arthur (Juventus) et Ivan Rakitic (FC Séville) sont, quant à eux, partis, laissant un vide dans l'entrejeu. Le mercato est en tout cas loin d'être fini au Camp Nou où le nouvel entraîneur Ronald Koeman a du pain sur la planche.

À quelques heures du début du championnat, les Merengues n'ont pas été très actifs sur le marché des transferts. Achraf Hakimi (Inter), Oscar Rodriguez (FC Séville) et James Rodriguez (Everton) sont partis définitivement, tandis que le jeune prodige japonais Takefusa Kubo est prêté à Villarreal. Gareth Bale n'étant plus dans les plans de Zinédine Zidane, il a également reçu son bon de sortie. Aucun transfert entrant n'est encore à signaler.

Yannick Carrasco., AFLO
Yannick Carrasco. © AFLO

Chez le rival Rojiblanco, la situation est inverse. Aucun départ majeur n'a encore eu lieu mais plusieurs joueurs arrivent. Alvaro Morata, déjà en prêt au club, a signé de façon définitive pour essayer de dynamiter l'attaque aux côtés de Yannick Carrasco. Le Belge, prêté la fin de saison dernière chez les Colchoneros par le Dalian Yifang, a signé ce mardi un contrat de quatre ans. Dernier transfert entrant : Ivo Grbic (Lokomotiva), gardien croate, devient la nouvelle doublure de Jan Oblak.

Récent vainqueur de l'Europa League, le FC Séville devrait également jouer le haut de tableau. En accueillant Rakitic, Oscar Rodriguez et Suso, acquis définitivement au Milan AC, ils ont en tout cas mis toutes les chances de leur côté. Le gardien Sergio Rico et le défenseur central Simon Kjaer ont, eux, signé pour de bon dans le club où ils étaient prêtés dernièrement, le Paris Saint-Germain et l'AC Milan.

Une des belles surprises de la saison dernière, la Real Sociedad, pourrait, elle aussi, tenter l'exploit. Grâce à une certaine stabilité de l'effectif et l'arrivée d'un joueur aussi expérimenté que David Silva (Manchester City), ils ont les cartes en main pour réaliser une nouvelle saison réussie. En place depuis un an et demi, l'entraîneur Imanol Alguacil connait bien son groupe et sait l'amener à la victoire.

Même si le Real Madrid parait le mieux armé, ils devront faire attention à des Barcelonais à l'esprit revanchard. Emmené par Diego Simeone, son entraîneur toujours aussi motivé, l'Atlético Madrid aura également son mot à dire dans la course au titre. Une chose parait évidente : le trophée finira dans les mains d'un de ses trois-là, sauf surprise. Aura-t-on affaire à un nouveau duel entre Blaugranas et Merengues ? Une équipe surprise viendra-t-elle jouer les trouble-fêtes ? Début de réponse ce samedi à l'occasion du match entre Eibar et le Celta Vigo.

Par Samuel Gothot (st.)

C'est la grande inconnue au FC Barcelone. Un temps annoncé sur le départ, Lionel Messi reste finalement une saison de plus, pour le plus grand plaisir des supporters. Mais après la saison décevante cette année, il faudra des renforts. Trincao (SC Braga) et Miralem Pjanic (Juventus) sont déjà arrivés et les Néerlandais Georginio Wijnaldum (Liverpool) et Memphis Depay (Lyon) sont annoncés. Arthur (Juventus) et Ivan Rakitic (FC Séville) sont, quant à eux, partis, laissant un vide dans l'entrejeu. Le mercato est en tout cas loin d'être fini au Camp Nou où le nouvel entraîneur Ronald Koeman a du pain sur la planche.À quelques heures du début du championnat, les Merengues n'ont pas été très actifs sur le marché des transferts. Achraf Hakimi (Inter), Oscar Rodriguez (FC Séville) et James Rodriguez (Everton) sont partis définitivement, tandis que le jeune prodige japonais Takefusa Kubo est prêté à Villarreal. Gareth Bale n'étant plus dans les plans de Zinédine Zidane, il a également reçu son bon de sortie. Aucun transfert entrant n'est encore à signaler.Chez le rival Rojiblanco, la situation est inverse. Aucun départ majeur n'a encore eu lieu mais plusieurs joueurs arrivent. Alvaro Morata, déjà en prêt au club, a signé de façon définitive pour essayer de dynamiter l'attaque aux côtés de Yannick Carrasco. Le Belge, prêté la fin de saison dernière chez les Colchoneros par le Dalian Yifang, a signé ce mardi un contrat de quatre ans. Dernier transfert entrant : Ivo Grbic (Lokomotiva), gardien croate, devient la nouvelle doublure de Jan Oblak.Récent vainqueur de l'Europa League, le FC Séville devrait également jouer le haut de tableau. En accueillant Rakitic, Oscar Rodriguez et Suso, acquis définitivement au Milan AC, ils ont en tout cas mis toutes les chances de leur côté. Le gardien Sergio Rico et le défenseur central Simon Kjaer ont, eux, signé pour de bon dans le club où ils étaient prêtés dernièrement, le Paris Saint-Germain et l'AC Milan.Une des belles surprises de la saison dernière, la Real Sociedad, pourrait, elle aussi, tenter l'exploit. Grâce à une certaine stabilité de l'effectif et l'arrivée d'un joueur aussi expérimenté que David Silva (Manchester City), ils ont les cartes en main pour réaliser une nouvelle saison réussie. En place depuis un an et demi, l'entraîneur Imanol Alguacil connait bien son groupe et sait l'amener à la victoire.Même si le Real Madrid parait le mieux armé, ils devront faire attention à des Barcelonais à l'esprit revanchard. Emmené par Diego Simeone, son entraîneur toujours aussi motivé, l'Atlético Madrid aura également son mot à dire dans la course au titre. Une chose parait évidente : le trophée finira dans les mains d'un de ses trois-là, sauf surprise. Aura-t-on affaire à un nouveau duel entre Blaugranas et Merengues ? Une équipe surprise viendra-t-elle jouer les trouble-fêtes ? Début de réponse ce samedi à l'occasion du match entre Eibar et le Celta Vigo.Par Samuel Gothot (st.)