Les champions d'Italie ont mordu la poussière sur la pelouse du stade Giuseppe Meazza 4-2 des oeuvres de l'AC Milan où Alexis Saelemaekers était titulaire. Et dire que Rabiot (47e) et Ronaldo (53e) avaient placé les Turinois sur un petit nuage avec un score de 0-2 au marquoir à la 60e minute.

La dernière demi-heure a tourné à la confusion des hommes de Maurizio Sarri. En l'espace de cinq minutes (62e, 66e et 67e) tour à tour Ibarhimovic (penalty), Kessie et Leao (qui a remplacé Saelemaekers à l'heure de jeu) ont fait basculer la rencontre. Rebic a planté le dernier clou sur le cercueil de la Vielle Dame à la 80e minute. Au classement, la Juventus reste solide leader malgré la fin de sa série de 7 victoires consécutives. Elle compte 75 points, 7 de plus que la Lazio alors qu'il reste 7 journées de championnat. L'AC Milan gagne deux places et se retrouve 5e (49 points) aux dépens de l'AS Rome 6e (48 pts) et de Naples 7e (48 pts).

Les champions d'Italie ont mordu la poussière sur la pelouse du stade Giuseppe Meazza 4-2 des oeuvres de l'AC Milan où Alexis Saelemaekers était titulaire. Et dire que Rabiot (47e) et Ronaldo (53e) avaient placé les Turinois sur un petit nuage avec un score de 0-2 au marquoir à la 60e minute.La dernière demi-heure a tourné à la confusion des hommes de Maurizio Sarri. En l'espace de cinq minutes (62e, 66e et 67e) tour à tour Ibarhimovic (penalty), Kessie et Leao (qui a remplacé Saelemaekers à l'heure de jeu) ont fait basculer la rencontre. Rebic a planté le dernier clou sur le cercueil de la Vielle Dame à la 80e minute. Au classement, la Juventus reste solide leader malgré la fin de sa série de 7 victoires consécutives. Elle compte 75 points, 7 de plus que la Lazio alors qu'il reste 7 journées de championnat. L'AC Milan gagne deux places et se retrouve 5e (49 points) aux dépens de l'AS Rome 6e (48 pts) et de Naples 7e (48 pts).