Paris émerge face à Chelsea

Les Parisiens ont fait preuve de caractère hier contre Chelsea. Après avoir ouvert la marque d'une superbe reprise de Lavezzi dès la 3ème minute, les hommes de Laurent Blanc ont vu les Londoniens revenir dans la partie contre le cours du jeu suite à un penalty évident de Thiago Silva sur Oscar. Celui-ci a été transformé de manière très calme par Eden Hazard. La mission de Mourinho était alors remplie : marque le but à l'extérieur et ses hommes pouvaient se replier dans leur camp tout en plaçant des contre-attaques éclaires via Hazard, Schürrle, Willian ou Oscar. Mais en seconde période, un but contre son camp chanceux de David Luiz et un solo magnifique de Javier Pastore ont redonné un avantage conséquent pour les Parisiens en vue du match retour.

Mourinho était venu dans la capitale française pour marquer un but et en encaisser le moins possible, il a raté son coup. Comme on s'y attendait, c'est Paris qui a pris le jeu à son compte (59% de possession de balle et 516 passes réussies à 328) et a tenté de créer le danger par un jeu plus construit. Pour arriver à joindre les attaquants, Blanc a misé comme d'habitude sur une domination de l'entrejeu via son trio Motta, Verratti, Matuidi. Sauf que le jeu de Mourinho se base sur des relances rapides et que la suprématie au milieu du terrain ne l'intéresse pas le moins du monde. Avec un pressing constant et très bien organisé sur les trois joueurs du milieu, le PSG a parfois eu du mal à relancer proprement pour construire des attaques posées. Mais finalement, la persévérance des Parisiens a payé. Deux gros couacs sont cependant venus ternir la soirée de Laurent Blanc avec les blessures de Verratti et d'Ibrahimovic. Si la sortie de l'Italien semblait plutôt dictée par la prudence, Zlatan a quitté la pelouse en se tenant la cuisse suit probablement à un claquage. On parle déjà d'une absence de deux semaines, ce qui pourrait être déterminant.

Pourquoi Chelsea peut encore y croire

Parce que Mourinho est invaincu en Premier League à Stamford Bridge et que à domicile, Chelsea peut faire l'exploit. Les Blues pourront compter sur leurs génies, Hazard en tête, pour tenter de retourner la situation. De plus, les blessures d'Ibra et de Verratti pourraient être déterminantes même si leurs suppléants n'ont pas démérité (Lucas et Cabaye).

De plus, Chelsea marqué le fameux goal à l'extérieur et même si le solo magique de Pastore change tout, celui-ci reste important.

Le bilan des confrontations

Le match retour sera le quatrième entre Parisiens et Londoniens. Pour le moment on recense une victoire de Chelsea 0-3 au Parc des Princes, un match nul 0-0 à Stamford Bridge et donc cette victoire du PSG hier.

Paris émerge face à Chelsea Les Parisiens ont fait preuve de caractère hier contre Chelsea. Après avoir ouvert la marque d'une superbe reprise de Lavezzi dès la 3ème minute, les hommes de Laurent Blanc ont vu les Londoniens revenir dans la partie contre le cours du jeu suite à un penalty évident de Thiago Silva sur Oscar. Celui-ci a été transformé de manière très calme par Eden Hazard. La mission de Mourinho était alors remplie : marque le but à l'extérieur et ses hommes pouvaient se replier dans leur camp tout en plaçant des contre-attaques éclaires via Hazard, Schürrle, Willian ou Oscar. Mais en seconde période, un but contre son camp chanceux de David Luiz et un solo magnifique de Javier Pastore ont redonné un avantage conséquent pour les Parisiens en vue du match retour. Mourinho était venu dans la capitale française pour marquer un but et en encaisser le moins possible, il a raté son coup. Comme on s'y attendait, c'est Paris qui a pris le jeu à son compte (59% de possession de balle et 516 passes réussies à 328) et a tenté de créer le danger par un jeu plus construit. Pour arriver à joindre les attaquants, Blanc a misé comme d'habitude sur une domination de l'entrejeu via son trio Motta, Verratti, Matuidi. Sauf que le jeu de Mourinho se base sur des relances rapides et que la suprématie au milieu du terrain ne l'intéresse pas le moins du monde. Avec un pressing constant et très bien organisé sur les trois joueurs du milieu, le PSG a parfois eu du mal à relancer proprement pour construire des attaques posées. Mais finalement, la persévérance des Parisiens a payé. Deux gros couacs sont cependant venus ternir la soirée de Laurent Blanc avec les blessures de Verratti et d'Ibrahimovic. Si la sortie de l'Italien semblait plutôt dictée par la prudence, Zlatan a quitté la pelouse en se tenant la cuisse suit probablement à un claquage. On parle déjà d'une absence de deux semaines, ce qui pourrait être déterminant. Pourquoi Chelsea peut encore y croire Parce que Mourinho est invaincu en Premier League à Stamford Bridge et que à domicile, Chelsea peut faire l'exploit. Les Blues pourront compter sur leurs génies, Hazard en tête, pour tenter de retourner la situation. De plus, les blessures d'Ibra et de Verratti pourraient être déterminantes même si leurs suppléants n'ont pas démérité (Lucas et Cabaye). De plus, Chelsea marqué le fameux goal à l'extérieur et même si le solo magique de Pastore change tout, celui-ci reste important. Le bilan des confrontations Le match retour sera le quatrième entre Parisiens et Londoniens. Pour le moment on recense une victoire de Chelsea 0-3 au Parc des Princes, un match nul 0-0 à Stamford Bridge et donc cette victoire du PSG hier.