La FIFA, fédération internationale de football, espère pouvoir davantage faire cohabiter les calendriers masculin et féminin alors que le processus de consultation sur le futur calendrier international des matches (CIM) est en cours.

Arsène Wenger, directeur du développement de la FIFA, et Jill Ellis, responsable du groupe consultatif technique pour le football féminin, affirment qu'ils espèrent voir le football masculin et le football féminin cohabiter. "Il est essentiel de s'assurer que les deux calendriers puissent parvenir à cohabiter", a affirmé Ellis, cité par la FIFA. "Je pense qu'il est important de faire en sorte de continuer à grandir, de connaître une croissance. Il est donc tout à fait logique de cohabiter avec le football masculin."

Le CIM définit les dates des matches disputés par les équipes nationales et les jours desquels les joueurs doivent être libérés. "Il représente un élément clé du développement durable du football dans toutes les régions du monde et à tous les niveaux", considère la FIFA. "Il est important d'avoir une organisation qui puisse satisfaire tout le monde", a insisté Arsène Wenger, ancien entraîneur emblématique d'Arsenal. (

La FIFA, fédération internationale de football, espère pouvoir davantage faire cohabiter les calendriers masculin et féminin alors que le processus de consultation sur le futur calendrier international des matches (CIM) est en cours.Arsène Wenger, directeur du développement de la FIFA, et Jill Ellis, responsable du groupe consultatif technique pour le football féminin, affirment qu'ils espèrent voir le football masculin et le football féminin cohabiter. "Il est essentiel de s'assurer que les deux calendriers puissent parvenir à cohabiter", a affirmé Ellis, cité par la FIFA. "Je pense qu'il est important de faire en sorte de continuer à grandir, de connaître une croissance. Il est donc tout à fait logique de cohabiter avec le football masculin." Le CIM définit les dates des matches disputés par les équipes nationales et les jours desquels les joueurs doivent être libérés. "Il représente un élément clé du développement durable du football dans toutes les régions du monde et à tous les niveaux", considère la FIFA. "Il est important d'avoir une organisation qui puisse satisfaire tout le monde", a insisté Arsène Wenger, ancien entraîneur emblématique d'Arsenal. (