"Si la session plénière du Congrès de votre pays adopte des amendements à la loi au deuxième tour de scrutin et que le président péruvien promulgue cet amendement, la FPF sera suspendue avec effet immédiat", a déclaré la FIFA dans une lettre adressée à la Fédération péruvienne de football, qui l'a divulguée à la presse.

Le texte de cette loi, qui prévoit notamment la possibilité pour le gouvernement péruvien d'intervenir dans la nomination du président de la FPF, avait été approuvé mardi à la majorité en première lecture par le Congrès péruvien.

Le projet de loi doit à nouveau être examiné en deuxième lecture cette semaine.

Si jamais le Pérou était suspendu par la Fifa, cela empêcherait notamment l'équipe péruvienne de participer aux compétitions internationales.