La répartition par zone de qualification est: Asie (4 trios, 1 duo), Afrique (3 trios, 2 duos), Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, 3 trios, 2 duos), Amérique du Sud (5 trios, 1 duo), Océanie (1 trio, 1 duo) et Europe (9 trios, 1 duo).

Outre M. Ricci, qui représentera le pays hôte, la liste présente des figures de l'arbitrage de haut niveau connus des fans de foot, comme l'Anglais Howard Webb, le Néerlandais Bjorn Kuipers, le Portugais Pedro Proença ou encore l'Espagnol Carlos Velasco Carballo. Mais en Europe, il n'y aucun arbitre français retenu, ce qui représente un gros camouflet pour la politique arbitrale française. "La sélection des officiels pour le Brésil s'est faite essentiellement sur la base de leur personnalité et de la qualité de leur compréhension du football en termes de lecture du jeu et de reconnaissance des approches tactiques des équipes dans chaque match", précise la Fifa.

D'ici à la Coupe du monde, "le groupe d'arbitres sélectionnés suivra trois séminaires, en février, en mars-avril et enfin dix jours avant le coup d'envoi", (12 juin à Sao Paulo), ajoute encore l'instance dirigeante mondiale.

La répartition par zone de qualification est: Asie (4 trios, 1 duo), Afrique (3 trios, 2 duos), Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes, 3 trios, 2 duos), Amérique du Sud (5 trios, 1 duo), Océanie (1 trio, 1 duo) et Europe (9 trios, 1 duo). Outre M. Ricci, qui représentera le pays hôte, la liste présente des figures de l'arbitrage de haut niveau connus des fans de foot, comme l'Anglais Howard Webb, le Néerlandais Bjorn Kuipers, le Portugais Pedro Proença ou encore l'Espagnol Carlos Velasco Carballo. Mais en Europe, il n'y aucun arbitre français retenu, ce qui représente un gros camouflet pour la politique arbitrale française. "La sélection des officiels pour le Brésil s'est faite essentiellement sur la base de leur personnalité et de la qualité de leur compréhension du football en termes de lecture du jeu et de reconnaissance des approches tactiques des équipes dans chaque match", précise la Fifa.D'ici à la Coupe du monde, "le groupe d'arbitres sélectionnés suivra trois séminaires, en février, en mars-avril et enfin dix jours avant le coup d'envoi", (12 juin à Sao Paulo), ajoute encore l'instance dirigeante mondiale.