La FIFA, la fédération internationale de football, a dévoilé jeudi les 16 villes-hôtes de la Coupe du monde 2026 qui aura lieu aux États-Unis, Canada et Mexique.

Les 16 villes, sélectionnées parmi 22 villes candidates, ont été réparties dans trois régions géographique: Est, Centrale et Ouest. La région Est reprend les villes de Toronto (Canada), Boston, Philadelphie, Miami et New York (États-Unis). Kansas City, Dallas, Atlanta, Houston (États-Unis), Monterrey et Mexico (Mexique) seront les six villes de la région Centrale. La région Ouest regroupe elle Vancouver (Canada), Seattle, San Francisco, Los Angeles (États-Unis) et Guadalajara (Mexique).

Les États-Unis n'ont plus organisé une Coupe du monde depuis 1994 et le Mexique depuis 1986 où la Belgique avait terminé à la 4e place. Pour le Canada, il s'agira d'une grande première. Le Mondial 2026, organisé pour la première fois dans trois pays, sera le premier Mondial disputé à 48 pays.

La FIFA, la fédération internationale de football, a dévoilé jeudi les 16 villes-hôtes de la Coupe du monde 2026 qui aura lieu aux États-Unis, Canada et Mexique. Les 16 villes, sélectionnées parmi 22 villes candidates, ont été réparties dans trois régions géographique: Est, Centrale et Ouest. La région Est reprend les villes de Toronto (Canada), Boston, Philadelphie, Miami et New York (États-Unis). Kansas City, Dallas, Atlanta, Houston (États-Unis), Monterrey et Mexico (Mexique) seront les six villes de la région Centrale. La région Ouest regroupe elle Vancouver (Canada), Seattle, San Francisco, Los Angeles (États-Unis) et Guadalajara (Mexique). Les États-Unis n'ont plus organisé une Coupe du monde depuis 1994 et le Mexique depuis 1986 où la Belgique avait terminé à la 4e place. Pour le Canada, il s'agira d'une grande première. Le Mondial 2026, organisé pour la première fois dans trois pays, sera le premier Mondial disputé à 48 pays.