Les deux équipes n'avaient pu se départager 0-0, après prolongation. Le gardien ivoirien de Lokeren Boubacar "Barry" Copa a été le héros de la séance de tirs au but qui a nécessité 22 envois avant de connaître le vainqueur.

Il a non seulement arrêté deux tirs, mais aussi inscrit l'ultime but qui offre un 2e sacre continental à la Côte d'Ivoire, 23 ans après celui décroché en 1992 au Sénégal.

Déjà à l'époque, les Ivoirines s'étaient imposés aux tirs au but et là aussi aux dépens du Ghana. Ils avaient gagné 11-10 après 24 envois.

En revanche, l'Anderlechtois Frank Acheampong avait l'occasion de donner l'avantage 0-3 au Ghana dans ces tirs, mais a placé son ballon largement à gauche du but de Copa. Les Ivoiriens qui avaient manqué leurs deux premiers tirs n'en ont plus manqué ensuite.

La Côte d'Ivoire succède au palmarès au Nigeria. La République démocratique du Congo termine 3e après son succès 4-2 aux tirs au but (0-0) contre la Guinée équatoriale.

Les deux équipes n'avaient pu se départager 0-0, après prolongation. Le gardien ivoirien de Lokeren Boubacar "Barry" Copa a été le héros de la séance de tirs au but qui a nécessité 22 envois avant de connaître le vainqueur. Il a non seulement arrêté deux tirs, mais aussi inscrit l'ultime but qui offre un 2e sacre continental à la Côte d'Ivoire, 23 ans après celui décroché en 1992 au Sénégal. Déjà à l'époque, les Ivoirines s'étaient imposés aux tirs au but et là aussi aux dépens du Ghana. Ils avaient gagné 11-10 après 24 envois. En revanche, l'Anderlechtois Frank Acheampong avait l'occasion de donner l'avantage 0-3 au Ghana dans ces tirs, mais a placé son ballon largement à gauche du but de Copa. Les Ivoiriens qui avaient manqué leurs deux premiers tirs n'en ont plus manqué ensuite. La Côte d'Ivoire succède au palmarès au Nigeria. La République démocratique du Congo termine 3e après son succès 4-2 aux tirs au but (0-0) contre la Guinée équatoriale.