La fédération turque de football a annoncé vendredi le licenciement de son sélectionneur Senol Gunes. Il n'a pas survécu à la lourde défaite enregistrée mardi contre les Pays-Bas (6-1) lors des qualifications pour le Mondial 2022.

Le technicien de 69 ans était déjà sur la sellette depuis le très mauvais Euro des Turcs, éliminés dès la phase de groupes après des défaites contre l'Italie (0-3), le pays de Galles (0-2) et la Suisse (1-3).

Avant ça, la Turquie avait pourtant bien débuté son parcours vers le Qatar en battant les Oranje (4-2) et la Norvège (0-3) en mars dernier.

Les Turcs sont troisièmes du groupe G avec 11 points, deux longueurs derrière les Pays-Bas et la Norvège. Senol Gunes est revenu à la tête de la Turquie en mars 2019. Depuis lors, il a dirigé l'équipe à 32 reprises. Il avait été l'un des héros de la campagne turque historique au Mondial 2002, ponctuée à la 3e place.

La fédération turque de football a annoncé vendredi le licenciement de son sélectionneur Senol Gunes. Il n'a pas survécu à la lourde défaite enregistrée mardi contre les Pays-Bas (6-1) lors des qualifications pour le Mondial 2022. Le technicien de 69 ans était déjà sur la sellette depuis le très mauvais Euro des Turcs, éliminés dès la phase de groupes après des défaites contre l'Italie (0-3), le pays de Galles (0-2) et la Suisse (1-3). Avant ça, la Turquie avait pourtant bien débuté son parcours vers le Qatar en battant les Oranje (4-2) et la Norvège (0-3) en mars dernier. Les Turcs sont troisièmes du groupe G avec 11 points, deux longueurs derrière les Pays-Bas et la Norvège. Senol Gunes est revenu à la tête de la Turquie en mars 2019. Depuis lors, il a dirigé l'équipe à 32 reprises. Il avait été l'un des héros de la campagne turque historique au Mondial 2002, ponctuée à la 3e place.