Après une victoire autoritaire en Russie (1-4), tout était joué pour l'équipe belge, première de son groupe et assurée d'être tête de série pour le tirage au sort de la phase finale. C'est donc pour une soirée de gala que les Diables se sont présentés au stade Roi Baudouin.

Malgré sept changements par rapport au onze de Saint-Pétersbourg, et une première titularisation pour Elias Cobbaut, l'équipe belge a dominé les premières minutes mais ni Hans Vanaken (10e) ni Kevin De Bruyne (14e) ne sont parvenus à convertir leur occasion. Sur une mauvaise passe d'Eden Hazard, Nicholas Ioannou, étonnement pas attaqué, s'est avancé avant d'ouvrir la marque d'une belle frappe croisée (0-1, 14e).

Dans leur tout nouveau maillot, les Diables n'ont pas mis deux minutes à réagir. A la récupération d'un centre, Yannick Carrasco a trouvé Christian Benteke qui a égalisé (1-1, 16e). Sur une contre-attaque, Chypre et Spoljaric ont encore posé des problèmes à Simon Mignolet.

Neofytos Michael, gardien chypriote, a commis une grossière erreur sur une reprise de volée de 'KDB' qui semblait pourtant anodine (2-1, 36e).

Tout est ensuite devenu plus facile pour les Diables, qui ont tué la rencontre sur un tir en pivot de De Bruyne (3-1, 42) et un reprise de volée de Carrasco sur un bel assist d'Eden Hazard (4-1, 44e).

Dans leur nouveau maillot, les Belges ont continué à faire le siège de la défense adverse au retour des vestiaires. Après un tir de Carrasco sur le poteau (50e), un centre puissant d'Eden Hazard a provoqué un but contre son camp de Kypros (5-1, 51e).

A peine monté au jeu à la place d'Eden Hazard, ovationné par tout un stade, Yari Verschaeren est passé très proche du 6-1. Benteke, qui n'avait plus été titularisé chez les Diables depuis mars 2017, n'a lui pas tremblé dans son duel contre Michael. Bien servi dans la profondeur par De Bruyne, il a alourdi la marque (6-1, 68e). Benteke aurait même pu y aller d'un triplé mais a été victime d'un bon retour défensif adverse.

Le tirage au sort de la phase finale de l'Euro se déroulera le 30 novembre à Bucarest. La Belgique y sera tête de série, à l'instar de l'Angleterre, l'Italie, l'Espagne, l'Ukraine et de l'Allemagne.

Les Diables se retrouveront en mars prochain lors de la prochaine trêve internationale. Ils disputeront des rencontres de préparation en vue de l'Euro mais l'identité des adversaires n'est pas encore connue.