Fin juillet, la Fifa avait annoncé que face au succès "retentissant" du Mondial 2019 en France et pour "favoriser la croissance du football féminin", son Conseil avait décidé de faire passer le format du Mondial-2023 de 24 à 32 équipes.

Neuf pays s'étaient déclarés intéressés par l'organisation de la compétition avant ce changement de format à savoir l'Australie, le Brésil, l'Argentine, la Bolivie, la Colombie, le Japon, l'Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud (éventuellement avec la Corée du Nord).

Lundi, la Fifa a annoncé que la Fédération belge de football avait également fait part de son intérêt.

Les dix fédérations ont juqu'au 2 septembre pour confirmer leur intérêt et jusquau 13 décembre pour déposer leur dossier de candidature.

Le pays hôte du Mondial-2023 sera désigné en mai prochain.

Remporté par les États-Unis, et outre quelques polémiques autour de l'arbitrage, le Mondial-2019 a donné lieu à quelques rencontres déséquilibrées lors de la phase de groupes, avec notamment la défaite 13-0 de la Thaïlande face aux futures championnes du monde. La question d'un niveau trop hétérogène est justement soulevée par les détracteurs d'un Mondial élargi.