Si une suspension le priverait du quart de finale aller à Ajax Amsterdam le 10 avril, elle semble peu probable, dans la mesure où le même geste obscène de l'entraîneur argentin de l'Atlético Diego Simeone lors du huitième de finale aller (2-0), ne lui a valu qu'une forte amende de près de 20.000 euros. Il était sur son banc de touche au retour à Turin.

Il est vrai qu'il avait "demandé pardon aux personnes offensées par son geste inélégant".

Pas sûr que CR7 en fera autant...