Les accusations contre la RBFA portent sur "le coup d'envoi tardif" et la "feuille de match (nom sur les maillots)", a indiqué l'UEFA.

Dedryck Boyata avait commencé la deuxième mi-temps avec le maillot portant le numéro 23 et le nom de Michy Batshuayi avant de remettre la bonne vareuse une dizaine de minutes plus tard.