L'Olympique Lyonnais féminin a battu le tenant du titre, le FC Barcelone Femini en finale de la Women's Champions League. Il s'agit du huitième trophée pour l'équipe française qui est la recordwomen de victoires finales dans la compétition. Les buts des Gones sont l'oeuvre de la capitaine Amandine Henry, de la première Ballon d'or de l'histoire Ada Hegerberg et de Catarina Macario.

Alexia Putellas, la dernière Ballon d'or, a sauvé l'honneur des Catalanes.

Notre compatriote Janice Cayman, qui évolue à Lyon, a joué une dizaine de minutes. Elle a remplacé Griedge Mbock Bathy à la 81e minute de jeu.

Ada Hegerberg a marqué le deuxième goal lyonnais et donné une passe décisive sur le troisième., iStock
Ada Hegerberg a marqué le deuxième goal lyonnais et donné une passe décisive sur le troisième. © iStock

Dans un 'remake' de la finale de l'édition 2019 remportée 4-1, l'Olympique Lyonnais a réédité sa performance en terrassant le FC Barcelone. Amandine Henry a rapidement fait sauter le verrou d'une frappe lumineuse à 30 mètres des buts adverses qui a terminé sa course en pleine lucarne (0-1, 6e). La star norvégienne Ada Hegerberg a doublé la mise de la tête, à la suite d'un centre millimétré venu du flanc gauche de Salma Bacha qui avait parfaitement combiné avec sa coéquipière Melvine Malard (0-2, 23e). Les Lyonnaises ont poursuivi sur leur lancée, redoublant d'efficacité face à la possession catalane, avec un troisième but à l'issue d'une phase confuse au sein de la défense du Barça, et conclue par Catarina Macario totalement abandonnée au deuxième poteau (0-3, 35e).

Pour donner la réplique, c'est la récente gagnante du Ballon d'Or et capitaine blaugrana Alexia Putellas qui a montré la voie, en reprenant de volée un centre de Caroline Hansen à hauteur du point de pénalty (1-3, 41e). En deuxième période, Lyon a su maintenir un bloc solide pour résister à la domination et à la circulation du ballon si chère au Barça.

Grosse déception pour la Ballon d'or Alexia Putellas., iStock
Grosse déception pour la Ballon d'or Alexia Putellas. © iStock

La Belgian Red Flame Janice Cayman est montée au jeu à la 81e minute, contribuant à repousser les derniers assauts catalans et assurer ainsi le trophée au bout d'une rencontre disputée.

Champion de France et invaincu, l'OL remporte la huitième Ligue des Champions féminine de son histoire et détrône ainsi le tenant du titre, le FC Barcelone. Les Catalanes ont également régné sur leur championnat national en remportant 30 victoires en autant de rencontres.

L'Olympique Lyonnais féminin a battu le tenant du titre, le FC Barcelone Femini en finale de la Women's Champions League. Il s'agit du huitième trophée pour l'équipe française qui est la recordwomen de victoires finales dans la compétition. Les buts des Gones sont l'oeuvre de la capitaine Amandine Henry, de la première Ballon d'or de l'histoire Ada Hegerberg et de Catarina Macario.Alexia Putellas, la dernière Ballon d'or, a sauvé l'honneur des Catalanes.Notre compatriote Janice Cayman, qui évolue à Lyon, a joué une dizaine de minutes. Elle a remplacé Griedge Mbock Bathy à la 81e minute de jeu.Dans un 'remake' de la finale de l'édition 2019 remportée 4-1, l'Olympique Lyonnais a réédité sa performance en terrassant le FC Barcelone. Amandine Henry a rapidement fait sauter le verrou d'une frappe lumineuse à 30 mètres des buts adverses qui a terminé sa course en pleine lucarne (0-1, 6e). La star norvégienne Ada Hegerberg a doublé la mise de la tête, à la suite d'un centre millimétré venu du flanc gauche de Salma Bacha qui avait parfaitement combiné avec sa coéquipière Melvine Malard (0-2, 23e). Les Lyonnaises ont poursuivi sur leur lancée, redoublant d'efficacité face à la possession catalane, avec un troisième but à l'issue d'une phase confuse au sein de la défense du Barça, et conclue par Catarina Macario totalement abandonnée au deuxième poteau (0-3, 35e). Pour donner la réplique, c'est la récente gagnante du Ballon d'Or et capitaine blaugrana Alexia Putellas qui a montré la voie, en reprenant de volée un centre de Caroline Hansen à hauteur du point de pénalty (1-3, 41e). En deuxième période, Lyon a su maintenir un bloc solide pour résister à la domination et à la circulation du ballon si chère au Barça. La Belgian Red Flame Janice Cayman est montée au jeu à la 81e minute, contribuant à repousser les derniers assauts catalans et assurer ainsi le trophée au bout d'une rencontre disputée. Champion de France et invaincu, l'OL remporte la huitième Ligue des Champions féminine de son histoire et détrône ainsi le tenant du titre, le FC Barcelone. Les Catalanes ont également régné sur leur championnat national en remportant 30 victoires en autant de rencontres.