Non seulement elle a réussi à se qualifier pour un grand tournoi pour la première fois de son histoire, mais elle a atteint les quarts de finale avant de se heurter à la France qui l'a battue 5-2.

Cependant, la déception n'a pas duré longtemps. À Reykjavik, des dizaines de milliers d'habitants ont réservé un accueil triomphal à leurs héros. Les joueurs ont circulé dans le centre de la capitale dans un bus ouvert avant de se retrouver devant la foule pour leur désormais célèbre clapping. (JF)

Non seulement elle a réussi à se qualifier pour un grand tournoi pour la première fois de son histoire, mais elle a atteint les quarts de finale avant de se heurter à la France qui l'a battue 5-2. Cependant, la déception n'a pas duré longtemps. À Reykjavik, des dizaines de milliers d'habitants ont réservé un accueil triomphal à leurs héros. Les joueurs ont circulé dans le centre de la capitale dans un bus ouvert avant de se retrouver devant la foule pour leur désormais célèbre clapping. (JF)