L'Inter a remporté la Coupe d'Italie de football pour la 8e fois de son histoire grâce à sa victoire 2-4 après prolongation sur la Juventus, mercredi, à Rome.

Nicolò Barella ouvrait le score dès la 7e minute d'une frappe enroulée de l'extérieur du rectangle. La Juventus renversait la situation en trois minutes grâce à Alex Sandro (50e), d'un tir mal négocié par le gardien Samir Handanovic, et Dusan Vlahovic (52e), au terme d'une contre-attaque. Un penalty d'Hakan Calhanoglu (80e), sifflé pour une faute de Leonardo Bonucci sur Lautaro Martinez, remettait les deux équipes à égalité.

En prolongation, l'ancien Brugeois Ivan Perisic marquait deux buts en cinq minutes, d'abord sur un penalty sifflé pour une faute de Matthijs de Ligt sur Stefan de Vrij (98e) puis sur une frappe croisée du gauche (102e). Les 'Nerazzurri' décrochent leur première 'Coppa Italia' depuis 2011.

Lauréate l'an passé, la Juventus visait un 15 trophée. Deuxième du championnat avec deux points de retard sur l'AC Milan à deux journées de la fin, l'Inter peut encore rêver du doublé.

L'Inter a remporté la Coupe d'Italie de football pour la 8e fois de son histoire grâce à sa victoire 2-4 après prolongation sur la Juventus, mercredi, à Rome. Nicolò Barella ouvrait le score dès la 7e minute d'une frappe enroulée de l'extérieur du rectangle. La Juventus renversait la situation en trois minutes grâce à Alex Sandro (50e), d'un tir mal négocié par le gardien Samir Handanovic, et Dusan Vlahovic (52e), au terme d'une contre-attaque. Un penalty d'Hakan Calhanoglu (80e), sifflé pour une faute de Leonardo Bonucci sur Lautaro Martinez, remettait les deux équipes à égalité. En prolongation, l'ancien Brugeois Ivan Perisic marquait deux buts en cinq minutes, d'abord sur un penalty sifflé pour une faute de Matthijs de Ligt sur Stefan de Vrij (98e) puis sur une frappe croisée du gauche (102e). Les 'Nerazzurri' décrochent leur première 'Coppa Italia' depuis 2011. Lauréate l'an passé, la Juventus visait un 15 trophée. Deuxième du championnat avec deux points de retard sur l'AC Milan à deux journées de la fin, l'Inter peut encore rêver du doublé.