L'Écosse, premier devoir des Diables Rouges après leur troisième place en Russie

07/09/18 à 07:02 - Mise à jour à 07:02

Source: Belga

C'est à Hampden Park, berceau du football écossais depuis plus d'un siècle, que les Diables Rouges disputeront ce vendredi (20h45) leur première rencontre post-Mondial. Roberto Martinez, sélectionneur national, a déjà prévenu qu'il ne ferait pas trop d'essais à quelques jours des débuts belges en Ligue des Nations, mardi soir contre l'Islande à Reykjavik.

L'Écosse, premier devoir des Diables Rouges après leur troisième place en Russie

© BELGA

Malgré les arrivées de Leandro Trossard, Hans Vanaken, Timothy Castagne et Birger Verstraete dans le groupe, qui ont d'ailleurs tous fait "bonne impression" selon Martinez, le Catalan a laissé sous-entendre qu'il n'allait pas largement faire tourner son effectif. "Ce match sert de préparation à celui en Islande, ce n'est pas le moment de faire onze changements", a-t-il déclaré jeudi.

Plusieurs absents

Pour ces deux premiers duels internationaux de la saison, Martinez devra malgré tout se passer de Christian Benteke (genou), Marouane Fellaini (dos) et Simon Mignolet (main), tous forfaits à l'instar de Kevin De Bruyne, blessé au genou jusqu'en novembre. A noter que Nacer Chadli n'a participé à aucune des séances collectives depuis le début du rassemblement. L'opposition contre la 'Tartan Army' sera également l'occasion de voir Thierry Henry faire ses débuts en tant que T2, lui qui a remplacé Graeme Jones malgré des rumeurs de départ vers Bordeaux.

Une première pour Shaun Maloney

Quant au nouveau T3 Shaun Maloney, il sera présent pour la première fois dans le staff belge lors du duel contre sa patrie. L'Écosse, entraînée par Alex McLeish, n'a plus battu la Belgique depuis octobre 1987, déjà à Hampden Park. Depuis lors, les Diables restent sur un nul et trois victoires, dont deux lors des qualifications pour le Mondial 2014.

En 2001, dans un match crucial en vue de la Coupe du monde 2002, Marc Wilmots et Daniel Van Buyten avaient permis à la Belgique de remonter un handicap de deux buts et ainsi ramener un précieux point de Glasgow. Après la rencontre de vendredi, la phalange de Roberto Martinez restera samedi et dimanche en Écosse avant de prendre la direction de l'Islande et de Reykjavik lundi, veille de son entrée en lice en Ligue des Nations.

Nos partenaires