Déjà lors de son premier passage (janvier 2016-juin 2018), Zinedine Zidane ne voulait pas de Gareth Bale. Les deux hommes ne se sont jamais vraiment entendus, et le coach français ne l'a jamais caché. C'était d'ailleurs une des raisons de son départ surprise l'été dernier. Secrètement, Zidane espérait conserver Cristiano Ronaldo et se séparer de l'attaquant gallois. Mais Florentino Perez n'était pas du même avis, et ce point de discorde avait précipité le départ de Zizou. Mais en mars, l'ancien joueur du Real est revenu sur le banc, avec l'assurance d'avoir les pleins pouvoirs sur le sportif au sein de la Maison Blanche. Ce retour allait, tôt ou tard, pousser Gareth Bale vers la sortie. Le technicien, natif de Marseille, a d'ailleurs posé les bases de son nouveau règne, samedi en conférence de presse : "Si je ne fais pas ce que je veux avec mon équipe, je m'en irai." Le message est clair.

C'est donc dans l'optique de poser les bases pour la saison prochaine que le Real Madrid a terminé la saison, en roue libre. Et après 5 victoires, 2 nuls et 4 défaites depuis le retour de Zidane, l'équipe présente un bilan très peu flatteur pour un club comme le Real Madrid. Hier, Gareth Bale était sur le banc. Chose qu'il ne lui était plus arrivé depuis le 28 avril... Puisqu'il n'était même pas dans le groupe depuis deux matchs. Preuve que la fracture entre le joueur et l'entraîneur était consommée. Pourtant, hier, tout le monde s'attendait à ce que le joueur reçoive quelques minutes de jeu, pour son probable dernier match au Santiago Bernabéu. Ce n'était pas du goût de Zidane qui, au moment de s'exprimer après le match (défaite 0-2, face au Betis Séville), n'éprouvait aucun état d'âme : "Il n'est pas entré en jeu parce que d'autres joueurs ont joué", a donc déclaré le technicien français, avant de poursuivre, et de se montrer assez clair sur le futur du Gallois : "Sincèrement, je ne sais pas ce qui va se passer. Je me suis appuyé sur d'autres joueurs, c'est évident. Je prends des décisions, et je dois procéder à des changements quand ça ne va pas. Tout peut arriver la saison prochaine."

Ce qui n'a pas forcément plu au joueur, qui se voit continuer l'aventure du côté de la capitale espagnole. En effet, il aurait déclaré à ses coéquipiers : "Il me reste trois ans de contrat. S'ils veulent que je parte, alors ils devront me payer 17 millions d'euros par saison. Sinon, je resterai ici. Et si je dois jouer au golf, je le ferai", selon la radio Onda Cero, très proche du vestiaire madrilène. Incertain depuis quelques mois, l'avenir de Gareth Bale s'annonce être un véritable bras de fer. Affaire à suivre...

Blaise Vanderlinden