L'Atalanta peut donc toujours rêver à une incroyable fin de saison qui la verrait gagner la Coupe d'Italie et se qualifier pour la C1.

Pour la Coupe, il ne reste qu'une étape, le 15 mai à Rome en finale contre la Lazio. Et pour la Ligue des Champions, il y a donc cette 4e place à défendre lors des quatre dernières journées de Serie A.

Voire mieux, car la course reste très ouverte et même l'Inter Milan de Radja Nainggolan, 3e, n'est encore sûre de rien, avec seulement trois points d'avance sur l'Atalanta.

Derrière les Bergamasques, on trouve ensuite l'AS Rome (5e), qui n'est qu'à une longueur du Top 4. Puis viennent le Torino (6e) et l'AC Milan, à deux points de la Roma. Et la Lazio, 8e à trois longueurs de sa voisine et à quatre de l'Atalanta, a elle aussi ses chances.

A quatre journées du terme, six équipes peuvent donc encore prétendre accompagner la Juventus Turin et Naples en C1 la saison prochaine.

Lundi, l'Atalanta a tardé à faire sauter le verrou installé par les joueurs de l'Udinese. Mais l'équipe de Gian Piero Gasperini a été patiente et a fini par arriver à ses fins.

En fin de match, le Néerlandais Marten de Roon a d'abord inscrit un penalty (81e), puis le Croate Mario Pasalic a mis fin au suspense (85e).

Celui concernant la C1 reste lui encore entier, mais l'Atalanta a vraiment le droit d'y croire.

Quatre anciens anderlechtois figuraient sur la feuille de match côté visiteurs.

Le défenseur Sebastien De Maio, ex-capitaine des mauves, a joué 71 minutes avant d'être remplacé par Bram Nuytinck. L'attaquant Stefano Okaka est monté à la 84e (à la place de Marco D'Alessandro) et l'ex-roi des buteurs de la Jupiler Pro League Lukasz Teodorczyk est resté sur le banc.

La Fiorentina de Kevin Mirallas, titulaire, et Sassuolo se mesuraient en soirée au Stade Artemio Franchi.

Les visiteurs se sont imposés 0-1 grâce à un but signé Domenico Berardi à la 37e minute.

Mirallas a été remplacé par le Brésilien Gerson à la mi-temps.

La Fiorentina est 12e avec 40 points, un de moins que Sassuolo, 10e.

L'Atalanta peut donc toujours rêver à une incroyable fin de saison qui la verrait gagner la Coupe d'Italie et se qualifier pour la C1.Pour la Coupe, il ne reste qu'une étape, le 15 mai à Rome en finale contre la Lazio. Et pour la Ligue des Champions, il y a donc cette 4e place à défendre lors des quatre dernières journées de Serie A.Voire mieux, car la course reste très ouverte et même l'Inter Milan de Radja Nainggolan, 3e, n'est encore sûre de rien, avec seulement trois points d'avance sur l'Atalanta.Derrière les Bergamasques, on trouve ensuite l'AS Rome (5e), qui n'est qu'à une longueur du Top 4. Puis viennent le Torino (6e) et l'AC Milan, à deux points de la Roma. Et la Lazio, 8e à trois longueurs de sa voisine et à quatre de l'Atalanta, a elle aussi ses chances.A quatre journées du terme, six équipes peuvent donc encore prétendre accompagner la Juventus Turin et Naples en C1 la saison prochaine. Lundi, l'Atalanta a tardé à faire sauter le verrou installé par les joueurs de l'Udinese. Mais l'équipe de Gian Piero Gasperini a été patiente et a fini par arriver à ses fins.En fin de match, le Néerlandais Marten de Roon a d'abord inscrit un penalty (81e), puis le Croate Mario Pasalic a mis fin au suspense (85e). Celui concernant la C1 reste lui encore entier, mais l'Atalanta a vraiment le droit d'y croire.Quatre anciens anderlechtois figuraient sur la feuille de match côté visiteurs. Le défenseur Sebastien De Maio, ex-capitaine des mauves, a joué 71 minutes avant d'être remplacé par Bram Nuytinck. L'attaquant Stefano Okaka est monté à la 84e (à la place de Marco D'Alessandro) et l'ex-roi des buteurs de la Jupiler Pro League Lukasz Teodorczyk est resté sur le banc.La Fiorentina de Kevin Mirallas, titulaire, et Sassuolo se mesuraient en soirée au Stade Artemio Franchi.Les visiteurs se sont imposés 0-1 grâce à un but signé Domenico Berardi à la 37e minute.Mirallas a été remplacé par le Brésilien Gerson à la mi-temps.La Fiorentina est 12e avec 40 points, un de moins que Sassuolo, 10e.