Alors que l'on pense que tout est fini, que les choses ne changeront plus, il suffit d'une saison pour changer la donne. La carrière de Kalvin Philips est de cet ordre-là. À 25 ans, il tutoie enfin les sommets du football anglais, après avoir manger son pain noir dans les entrailles de la seconde division. Ce pur produit de Leeds a donc contribué à ramener l'un des clubs les plus détestés du Royaume, en Premier League après 16 ans d'attente. En à peine quelques mois, il a donc changé de dimension. Sa valeur marchande a pratiquement doublé en l'espace de d'un an. Gareth Southgate semble vraiment apprécier le profil robuste de Philips, parfait remplaçant de Henderson, blessé. Hier encore, le sélectionneur anglais a encensé son joueur après la victoire 5-0, contre Saint-Marin. "Je suis très content de Philips. Il a bien manipulé le ballon, son athlétisme a été bénéfique sur le terrain."

Il peut s'adapter à tous styles de jeu

Utilisé comme pur milieu défensif par Marcelo Bielsa à Leeds, il a su montrer d'autres facettes du joueur qu'il est en équipe nationale. Doté d'un impressionnant volume de jeu, d'une capacité à casser les lignes, Philips peut s'adapter à différent style de jeu. Associé à James Ward-Prowse, hier, il devait constituer le pare-chocs devant la défense. Mais il peut aussi se muer en excellent milieu relayeur, et amener le danger offensivement. Son adaptation à la Premier League est plutôt correcte, lui qui avait disputé jusque-là 4 saisons en Championship. Certes, il ne possède pas des statistiques dignes des meilleurs milieux du championnat, mais l'équilibre qu'il apporte aux Whites est indispensable.

Sur les traces des anciens

Révélé par la deuxième division, Kalvin Philips peut s'appuyer sur certains exemples avant lui. Comme lui, d'autres joueurs ont dû s'affranchir à l'échelon en dessous avant de gouter aux plaisirs de la Premier League, et même de l'équipe nationale. Parmi eux, Peter Crouch, ou encore Darren Bent, deux joueurs importants des Three Lions à la fin des années 2000. Pour fierté supplémentaire, Kalvin Philips peut se vanter d'être le premier joueur, depuis un certain... Rio Ferdinand, appelé en sélection d'Angleterre en tant que joueur de Leeds. Et quand on connait la trajectoire de l'illustre défenseur anglais, on espère que Philips suivra ses traces.

Alors que l'on pense que tout est fini, que les choses ne changeront plus, il suffit d'une saison pour changer la donne. La carrière de Kalvin Philips est de cet ordre-là. À 25 ans, il tutoie enfin les sommets du football anglais, après avoir manger son pain noir dans les entrailles de la seconde division. Ce pur produit de Leeds a donc contribué à ramener l'un des clubs les plus détestés du Royaume, en Premier League après 16 ans d'attente. En à peine quelques mois, il a donc changé de dimension. Sa valeur marchande a pratiquement doublé en l'espace de d'un an. Gareth Southgate semble vraiment apprécier le profil robuste de Philips, parfait remplaçant de Henderson, blessé. Hier encore, le sélectionneur anglais a encensé son joueur après la victoire 5-0, contre Saint-Marin. "Je suis très content de Philips. Il a bien manipulé le ballon, son athlétisme a été bénéfique sur le terrain."Utilisé comme pur milieu défensif par Marcelo Bielsa à Leeds, il a su montrer d'autres facettes du joueur qu'il est en équipe nationale. Doté d'un impressionnant volume de jeu, d'une capacité à casser les lignes, Philips peut s'adapter à différent style de jeu. Associé à James Ward-Prowse, hier, il devait constituer le pare-chocs devant la défense. Mais il peut aussi se muer en excellent milieu relayeur, et amener le danger offensivement. Son adaptation à la Premier League est plutôt correcte, lui qui avait disputé jusque-là 4 saisons en Championship. Certes, il ne possède pas des statistiques dignes des meilleurs milieux du championnat, mais l'équilibre qu'il apporte aux Whites est indispensable.Révélé par la deuxième division, Kalvin Philips peut s'appuyer sur certains exemples avant lui. Comme lui, d'autres joueurs ont dû s'affranchir à l'échelon en dessous avant de gouter aux plaisirs de la Premier League, et même de l'équipe nationale. Parmi eux, Peter Crouch, ou encore Darren Bent, deux joueurs importants des Three Lions à la fin des années 2000. Pour fierté supplémentaire, Kalvin Philips peut se vanter d'être le premier joueur, depuis un certain... Rio Ferdinand, appelé en sélection d'Angleterre en tant que joueur de Leeds. Et quand on connait la trajectoire de l'illustre défenseur anglais, on espère que Philips suivra ses traces.