Les présidents des quatre pays se sont rencontrés mercredi à Buenos Aires et ont décidé que la finale se jouerait dans un pays, probablement l'Argentine, et que les trois autres pays se partageraient les demi-finales et le match d'ouverture.

Les présidents Mauricio Macri (Argentine), Sebastian Pinera (Chili), Mario Abo (Paraguay) et Tabaré Vazquez (Uruguay) se sont engagés à former prochainement un comité organisateur avec un représentant de chaque pays, qui travaillera en coordination avec la Confédération sud-américaine de football (Conmebol).

La première réunion du comité aura lieu le 8 avril.

Deux des quatre chefs d'Etat réunis mercredi dans la capitale argentine sont des anciens présidents de clubs de football.

L'Argentin Mauricio Macri a gagné tous les titres possibles avec Boca Juniors, alors son homologue uruguayen Tabar Vazquez a dirigé le petit club d'Atlético Progreso.

Le premier Mondial de l'histoire s'est joué en 1930 en Uruguay. Le Chili l'a organisé en 1962 et l'Argentine en 1978.

L'Argentine et l'Uruguay sont à l'origine de ce projet de Mondial sud-américain, le Paraguay s'est ensuite joint au projet et plus récemment le Chili.

"Nous savons que nous aurons des adversaires difficiles. C'est pour cela que le travail doit débuter le plus rapidement possible", a déclaré M. Macri.

Le Maroc veut une nouvelle fois tenter sa chance, après plusieurs échecs dont le dernier pour 2026. L'Espagne lui a proposé une candidature tripartite avec le Portugal.

Côté européen, la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie et la Serbie envisagent également une candidature commune, au même titre que le Royaume-Uni et l'Irlande.

La Chine pourrait aussi se laisser tenter.

La décision sera prise en 2022.

La Coupe du monde ne s'est jamais déroulée dans quatre pays en même temps. Le Mondial-2002 a été le premier à être co-organisé (Japon et Corée du Sud), alors que l'édition 2026 est prévue dans trois pays (Etats-Unis, Canada et Mexique).