Avec quatre clubs (le Bayern Munich, le Borussia Dortmund, le Bayer Leverkusen et Schalke 04) en huitièmes de finale de la Ligue des Champions et deux (Borussia Mönchengladbach et Wolfsbourg) en seizièmes de finale de l'Europa League, la Bundesliga se débrouille bien au niveau international. L'Italie (un club en Ligue des Champions et 5 en Europa League) et l'Angleterre ou l'Espagne (3 + 3 chacune) font aussi bien mais comptent moins de représentants en phase finale de la plus importante des compétitions pour clubs.

Klaufs Allofs, manager de Wolfsbourg, osait même parler de présence en finale de l'équipe de Kevin De Bruyne et Junior Malanda et le fait d'avoir hérité du Sporting Lisbonne en seizièmes de finale ne l'a pas fait changer d'avis. "L'impact des coupes européennes sur l'image de la Bundesliga est important", déclare l'ex-attaquant dans le Frankfurter Allgemeine."

Jürgen Klopp (47), le coach de Dortmund, partage sa vision des choses. "Les clubs allemands disposent de qualités exceptionnelles. Je ne parle pas du coach ou d'une équipe mais d'un ensemble. Il est difficile de nous battre."

Par Frédéric Vanheule

Avec quatre clubs (le Bayern Munich, le Borussia Dortmund, le Bayer Leverkusen et Schalke 04) en huitièmes de finale de la Ligue des Champions et deux (Borussia Mönchengladbach et Wolfsbourg) en seizièmes de finale de l'Europa League, la Bundesliga se débrouille bien au niveau international. L'Italie (un club en Ligue des Champions et 5 en Europa League) et l'Angleterre ou l'Espagne (3 + 3 chacune) font aussi bien mais comptent moins de représentants en phase finale de la plus importante des compétitions pour clubs.Klaufs Allofs, manager de Wolfsbourg, osait même parler de présence en finale de l'équipe de Kevin De Bruyne et Junior Malanda et le fait d'avoir hérité du Sporting Lisbonne en seizièmes de finale ne l'a pas fait changer d'avis. "L'impact des coupes européennes sur l'image de la Bundesliga est important", déclare l'ex-attaquant dans le Frankfurter Allgemeine."Jürgen Klopp (47), le coach de Dortmund, partage sa vision des choses. "Les clubs allemands disposent de qualités exceptionnelles. Je ne parle pas du coach ou d'une équipe mais d'un ensemble. Il est difficile de nous battre."Par Frédéric Vanheule