"Suite à la recommandation émise par le Conseil d'administration le 25 mars dernier et afin de communiquer avec l'ensemble des clubs au sujet de la crise sanitaire et de ses suites, une assemblée générale sera convoquée pour le vendredi 24 avril", a expliqué la Pro League dans un communiqué. L'organisation, qui réunit les 24 clubs professionnels belges, précise que les membres du groupe de travail désignés par le Conseil d'administration ne feront pas de commentaires sur l'avancement de leurs travaux d'ici l'assemblée générale. "La problématique des licences pourrait amener cette assemblée générale à poursuivre ses travaux au delà du 10 mai", ajoute encore la Pro League, en référence aux dossiers du Standard, de Mouscron, d'Ostende et de quatre clubs de D1B qui ont été recalés mercredi par la Commission des licences.

Cette assemblée générale doit examiner les recommandations du Conseil d'administration de la Pro League concernant l'arrêt définitif de la D1A et de la D1B.

Cela laissera ainsi encore un peu de temps à l'Union belge de football (URBSFA) de présenter cette recommandation au Comité Exécutif de l'UEFA, comme l'avait annoncé l'Union belge samedi au lendemain d'un entretien entre son président Mehdi Bayat et celui de l'UEFA Aleksander Ceferin.

"Le Conseil d'administration de la Pro League a décidé à l'unanimité qu'il n'était pas souhaitable de poursuivre la compétition après le 30 juin. Celui-ci a dès lors formulé un avis unanime adressé à son assemblée générale de ne pas reprendre le championnat de la Jupiler Pro League de la saison 2019-2020. Il s'en est suivi de nombreuses déclarations", avait commenté l'Union belge qui assurait que la discussion entre Mehdi Bayat et Aleksander Ceferin, qui avait pourtant menacé la Belgique d'exclure ses clubs des compétitions européennes pour la prochaine saison, avait été "constructive et l'intention a été exprimée de parvenir à une solution ensemble".

L'objectif étant de cette manière de préserver les tickets européens de la Belgique en vue de la saison 2020-2021.

"Suite à la recommandation émise par le Conseil d'administration le 25 mars dernier et afin de communiquer avec l'ensemble des clubs au sujet de la crise sanitaire et de ses suites, une assemblée générale sera convoquée pour le vendredi 24 avril", a expliqué la Pro League dans un communiqué. L'organisation, qui réunit les 24 clubs professionnels belges, précise que les membres du groupe de travail désignés par le Conseil d'administration ne feront pas de commentaires sur l'avancement de leurs travaux d'ici l'assemblée générale. "La problématique des licences pourrait amener cette assemblée générale à poursuivre ses travaux au delà du 10 mai", ajoute encore la Pro League, en référence aux dossiers du Standard, de Mouscron, d'Ostende et de quatre clubs de D1B qui ont été recalés mercredi par la Commission des licences. Cette assemblée générale doit examiner les recommandations du Conseil d'administration de la Pro League concernant l'arrêt définitif de la D1A et de la D1B. Cela laissera ainsi encore un peu de temps à l'Union belge de football (URBSFA) de présenter cette recommandation au Comité Exécutif de l'UEFA, comme l'avait annoncé l'Union belge samedi au lendemain d'un entretien entre son président Mehdi Bayat et celui de l'UEFA Aleksander Ceferin. "Le Conseil d'administration de la Pro League a décidé à l'unanimité qu'il n'était pas souhaitable de poursuivre la compétition après le 30 juin. Celui-ci a dès lors formulé un avis unanime adressé à son assemblée générale de ne pas reprendre le championnat de la Jupiler Pro League de la saison 2019-2020. Il s'en est suivi de nombreuses déclarations", avait commenté l'Union belge qui assurait que la discussion entre Mehdi Bayat et Aleksander Ceferin, qui avait pourtant menacé la Belgique d'exclure ses clubs des compétitions européennes pour la prochaine saison, avait été "constructive et l'intention a été exprimée de parvenir à une solution ensemble". L'objectif étant de cette manière de préserver les tickets européens de la Belgique en vue de la saison 2020-2021.