Lancé par l'ancien Diable Rouge Thomas Chatelle, le projet Parents Fair Play "vise à responsabiliser les parents autour des terrains de façon à faire chuter la température lorsque les esprits s'échauffent mais aussi à instaurer, préventivement, un climat positif autour du match", explique l'ACFF dans un communiqué.

Concrètement, les clubs qui le souhaitent délèguent un 'Référent Vivons Sport' à une formation donnée par l'ACFF. Ce référent forme alors lui-même les Parents Fair Play, reconnaissable autour des terrains à leur brassard orange.

Plus de 170 clubs adhèrent aujourd'hui au projet, obligatoire dans le cadre de l'obtention des labels 2 et 3 étoiles. Il y a quatre ans, ils étaient 21 à avoir répondu au premier appel.